© BELGA

Omnisports

Henin sans surprise, Boonen au sprint

Serge Fayat

Publié le - Mis à jour le

Hier soir, à Ostende, il n'y a pas eu photo comme l'on dirait en jargon cycliste. Sans surprise, Justine Henin a remporté, son quatrième titre de Sportive de l'Année. Là où Tom Boonen a gagné d'un... fifrelin chez les hommes, la tenniswoman a devancé assez largement Kim Gevaert et Tia Hellebaut, qu'elle avait déjà battues l'an dernier.

"Je suis évidemment très heureuse de cette marque dereconnaissance", confia-t-elle en duplex depuis le Spiroudome de Charleroi, où elle fêtait avec ses proches sa fabuleuse année conclue par une victoire au tournoi exhibition organisé en son honneur. "J'ai réalisé une saison pleine où j'ai beaucoup évolué tant sur le plan sportif avec mes victoires en tournoi que sur le plan privé avec l'inauguration de mon club de tennis."

Justine Henin aura réussi l'exploit peu banal, cette année, d'obtenir plus en faisant moins. Après un début de saison pénible marqué par sa séparation avec son mari Pierre-Yves Hardenne, elle a roulé carrosse pour affoler les statistiques avec 10 titres remportés en seulement 14 tournois, 63 matches gagnés sur 67, et une place de numéro un assurée jusqu'à l'été prochain. Bref, en 2007, Henin a plus que jamais rimé avec n°1, du nom de son nouveau club.

"Cela a été une année magique", confia la Rochefortoise. "Vous savez, les fois où j'ai réellement été à 100 % sur le court n'ont pas été si nombreuses, mais j'ai bien contrôlé les éléments et j'ai savouré mon tennis. Je n'aurais sincèrement pas pu rêver mieux..."

Justine Henin va désormais s'atteler à peaufiner, à Monaco, sa préparation pour l'année 2008, qu'elle entamera à Sydney le 7 janvier. Restant sur une série de 25 victoires d'affilée, sa dernière défaite remontant à sa fameuse demi-finale de Wimbledon contre Marion Bartoli, elle sait qu'elle sera attendue au tournant, mais elle est prête à relever le défi.

"Il ne m'arrivera jamais de me lever le matin en pensant que je suis invincible", sourit-elle. "Là, je vais repartir en Australie avec les mêmes doutes et les mêmes incertitudes, car je sais qu'en sport tout est toujours un éternel recommencement. J'ai connu différents déclics dans ma carrière, contre Kim Clijsters, Davenport, les Williams. J'ai fait un gros travail sur moi-même et c'est ce qui m'a permis d'évoluer. J'ai envie de réaliser une belle saison 2008 et le fait d'être réunie en famille comme ici va me donner beaucoup de courage pour la suite."

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous