Pris à parti par le responsable du haut niveau de la Ligue francophone d'athlétisme suite au passage d'Adrien Deghelt sous sa coupe, Jacques Borlée estime que "le reproche manque totalement de pertinence et de fondement".

Dans un communiqué transmis à l'agence BELGA jeudi, Jacques Borlée "prie de noter que le reproche de débauchage d'athlètes qui m'est adressé manque totalement de pertinence et de fondement, les athlètes concernés pouvant en témoigner pour autant que besoin."

Le coach belge de l'année 2012 ne veut pas réagir d'avantage "à l'affirmation non dissimulée d'un manque de compétence dans mon chef", poursuit-il, "estimant que les règlements de compte personnels et intempestifs n'ont pas lieu d'être en cette fin d'année. Gageons que le don de l'introspection l'emporte en 2013..."

Le quotidien Le Soir a annoncé jeudi le passage d'Adrien Deghelt au sein du groupe dirigé par Jacques Borlée. "C'est une opération de débauchage!", y a déclaré Jean-Michel Garin, responsable du haut niveau à la LBFA (Ligue francophone d'athlétisme). "Jacques Borlée, qui rêve de diriger un grand groupe d'athlètes, n'en est pas à son coup d'essai. Par le passé, il avait déjà essayé d'attirer Anne Zagré et certains de nos décathloniens. En agissant ainsi, il tente de nous déstabiliser".

"L'initiative vient de moi", avait pour sa part réagit Adrien Deghelt, médaillé de bronze du 60m haies à l'Euro en salle l'an dernier et demi-finaliste du 110m haies aux jeux Olympique de Londres.