Le joueur de NBA Jason Collins est devenu le premier sportif en activité dans un sport d'équipe majeur aux Etats-Unis à révéler son homosexualité, dans un article publié lundi par le magazine Sports Illustrated.

Collins, 34 ans, a joué 12 saisons en NBA (BIEN 12) au sein de six équipes différentes, dont la dernière avec les Bolton Celtics et les Washington Wizards. Finaliste du championnat NBA avec les New Jersey Nets en 2002 et 2003, il est actuellement libre de tout contrat.

Les sports d'équipe majeurs aux Etats-Unis sont le basket-ball (NBA), le football américain (NFL), le base-ball (MLB) et le hockey-sur-glace (NHL).

"Je suis un pivot de NBA de 34 ans. Je suis noir et je suis gay", commence l'article de Sports Illustrated. "Je n'avais pas l'ambition de devenir le premier athlète d'un sport majeur aux Etats-Unis à révéler mon homosexualité.

Mais maintenant que c'est fait, je suis content de débuter la conversation", continue Collins, s'adressant à son interviewer.

Parmi les messages de soutien reçus par le joueur figure celui de l'ancien président Bill Clinton, dont la fille Chelsea était une amie de Collins au collège de Stanford.

"L'annonce de Jason aujourd'hui est un moment important pour le sport professionnel et l'histoire de la Fédération LGBT (lesbiennes, gays, bi et trans)", a dit M. Clinton.

La Maison Blanche salue le "courage" de Jason Collins après son "coming-out"

La Maison Blanche a salué lundi le "courage" du joueur de NBA Jason Collins.

Interrogé à ce sujet lors de son point de presse quotidien, le porte-parole de Barack Obama, Jay Carney, a affirmé ne pas avoir parlé avec le président américain de cette information.

Mais nous "le saluons pour son courage et le soutenons, et espérons que ses admirateurs et son équipe le soutiendront à l'avenir", a ajouté M. Carney.

M. Obama est un grand amateur de basket, sport qu'il pratique lui-même avec des amis ou des collaborateurs pendant les week-ends ou ses vacances.

"Ici à la Maison Blanche, nous considérons qu'il s'agit d'un nouvel exemple des progrès qui ont été effectués et de l'évolution qui se produit dans ce pays", a encore dit M. Carney à propos du "coming-out" de Collins.