Mission accomplie pour Jeroen Devroe, hier, à Aix-la-Chapelle! Après l'élimination des deux amazones Françoise Hologne-Joux (Born) et Mieke Lunskens (Jade), mardi, et celle de Carl Cuypers (Hofgut's Liederbach's Barclay), mercredi, en début de journée, le numéro 1 belge a réussi la prestation que l'on était en droit d'attendre de lui en regard aux résultats réalisés ces douze derniers mois.

Engagé en début d'après-midi avec Paganini, son hongre bai de 12 ans, le Brabançon a réussi une reprise de qualité sanctionnée par les juges d'une cote de 66,833 pc mais surtout d'une 28 éme place qualificative pour le Grand Prix Spécial de vendredi. «Mon but est atteint, déclarait Jeroen Devroe une fois sa qualification assurée. J'estime toutefois que je méritais mieux que ce total de 66,833 pc, car seule ma deuxième pirouette laissait à désirer.»

Quoi qu'il en soit, le cavalier de Nieuwrode sera le dernier dresseur belge encore en lice vendredi lors de la deuxième épreuve de dressage de ces Jeux équestres mondiaux. Il sait également que son aventure s'arrêtera à ce stade de la compétition alors que les quinze meilleurs classés lors de ce Grand Prix Spécial se retrouveront samedi pour la Kür, la reprise libre en musique. «Je dois améliorer des détails d'ici à vendredi. Mais, je n'ai aucune pression sur les épaules. J'étais venu à Aix-la-Chapelle pour atteindre le deuxième tour et j'y suis parvenu...»

La Belgique treizième

Gageons toutefois que Jeroen Devroe, en porte-drapeau du dressage belge, tentera de se rapprocher au maximum des quinze premières places. Sa performance de ce mercredi a en tout cas permis à notre équipe nationale de se hisser au treizième rang (devant l'Italie, le Portugal, le Japon et l'Ukraine) pour son retour sur la scène internationale après une absence longue de seize ans.

Côté individuel, les trois cavaliers éliminés conserveront des souvenirs mitigés de cette 5 éme édition des Jeux équestres mondiaux. Pour sa première prestation à ce niveau, Françoise Hologne n'a pas démérité avec Born. Carl Cuypers (Hofgut) et Mieke Lunskens (Jade) avaient quant à eux espéré un meilleur résultat mais qu'importe, la Belgique refait parler d'elle en dressage! Il s'agit déjà d'une victoire en soi...

© Les Sports 2006