Omnisports

Elle était venue à Bakou, décidée à battre toutes ses adversaires. Charline Van Snick a tenu parole et avec la manière. Elle est devenue, à 24 ans, pour la première fois de sa carrière championne d'Europe de judo dans la catégorie des moins de 48 kg, jeudi soir dans la capitale de l'Azerbaïdjan. Elle s'est imposée en finale aux dépens de la Turque Erun Sahin (24e mondiale/12e européenne) sur yuko (à 28 secondes de la fin). Elle menait déjà d'un shido (une pénalité pour non combativité infligée à son adversaire après 2:07) à ce moment-là. Elle offre un premier titre continental de judo à la Belgique depuis 2010 et Elco van der Geest couronné à Vienne en moins de 100 kg. C'est aussi la 4e médaille d'or à la Belgique dans ces 1ers Jeux Européens et la 8e au total depuis l'ouverture le 12 juin dernier.

La 'Parisienne', 11e mondiale et 6e européenne, qui est désormais assurée d'être tête de série aux Jeux de Rio, s'est débarrassée de ses trois premières adversaires avant la limite des quatre minutes de combat.

Au 1er tour (1/8e de finale), l'Azerbaïdjanaise Leyla Aliyeva (IJF 137) n'a tenu que 61 secondes avant d'abandonner sur une clé de bras.

En quart de finale, la jeune Turque Dilara Lokmanhekim a été immobilisée après 1:44 de combat. Van Snick menait déjà d'un yuko avant le ippon.

Face à la jeune (19 ans) et petite (1m47) Russe Irina Dolgova (19e mondiale/9e européenne), tombeuse en quart de finale de la tenante du titre la Hongroise Eva Csernoviczki (IJF 5/N.1 européenne), Charline Van Snick n'a dû attendre que 90 secondes avant de pouvoir se relever, la victoire et la place de finaliste acquises.

En abordant la finale, Charline Van Snick était assurée d'égaler son meilleur résultat dans un Euro (elle a remporté l'argent en 2012 et 2013 et le bronze en 2010). Elle retrouvait en finale la Turque Sahin qu'elle avait battue à deux reprises en deux combats l'an dernier: par yuko pour le bronze à Zagreb et par ippon en demi-finale à Tashkent (Ouzbékistan). Cette fois le combat, plus tactique, est allé au bout.

Malgré un public entièrement acquis à son adversaire, Charline Van Snick a pris la plupart du temps l'initiative, sans réussir à l'amener sur son terrain favori, le sol. Sur la défensive, Sahin écopa d'une moulinette (shido) après 2:07 de combat. La Belge traduisit sa supériorité en marquant un yuko à 28 secondes de la fin. Sahin se lança à l'assaut dans les ultimes secondes sans parvenir à destabiliser la nouvelle championne d'Europe.