La qualification de Tim Maeyens pour la finale A du skiff avait été une bonne surprise, ou plutôt une demi-surprise si l'on veut bien se souvenir que le Brugeois avait terminé 6e à Athènes. Cette fois, le clan belge espérait secrètement une médaille, même si les connaisseurs pointaient une probable quatrième place derrière le trio composé du Tchèque Ondrej Synek, du Norvégien Olaf Tufte et du Néo-Zélandais Mahe Drysdale. Eh bien, les connaisseurs ont eu raison ! Maeyens a dû se contenter de la première place sans médaille.

Pourtant, les supporters belges y ont cru : en tête dans un mouchoir après les 300 premiers mètres, le Belge était pointé en 2e position au premier quart de la course (500 m) avec 1:42.22, 25 centièmes de seconde derrière le surprenant Britannique Campbell, mais surtout plus d'une seconde devant Drysdale.

Après cet excellent départ, le Brugeois allait faiblir dans la partie intermédiaire de la course, signant le 5e temps sur 6 aussi bien entre les 500 mètres et le kilomètre que dans les 500 mètres suivants. De quoi se faire avaler par Tufte d'abord, qui passait en tête à mi-parcours (où Maeyens tenait toujours virtuellement le bronze), puis par Drysdale qui accélérait dans le troisième quart de la course et passait à son tour premier aux 1500 mètres, et enfin par Synek qui, lui, était dernier à mi-parcours mais réalisa le meilleur temps de tous les participants sur le deuxième kilomètre.

Seule consolation : Tim dépassait Campbell qui, parti trop vite, cédait complètement dans le troisième quart de la course (1:48.91). Rien n'était pourtant perdu pour le Brugeois qui ne totalisait que 36 centièmes de seconde de retard sur Synek à ce stade et qui reprit du poil de la bête dans les 500 derniers mètres. Mais pas assez pour dépasser Tufte, qui terminait premier avec un excellent finish en 6:59.83, grattant de huit dixièmes de seconde Synek qui revenait en boulet de canon (1:42.91 sur les 500 derniers mètres) et Drysdale, qui payait cher les efforts consentis au troisième quart.

Maeyens finit le dernier quart du parcours en 1:45.22 mais il lui manquait encore 1.44 pour dépasser le Néo-Zélandais et monter sur le podium. Qu'importe, avec sa quatrième place dans cette épreuve - son meilleur résultat personnel - Tim était à ce moment la meilleure performance belge des Jeux. Ce n'est pas une réelle consolation mais c'est mieux que rien !

Notons qu'à Shunyi, on est resté très en deçà du record du monde, établi par Drysdale il y a deux ans déjà en 6:35.40, soit... près de 25 secondes de moins ! Il faisait sûrement moins chaud ce jour-là...