C' est devenu le moteur de l'équipe nationale belge´, disait Lucien Somers, chef des équipes seniors de saut d'obstacles. Jos Lansink, naturalisé Belge depuis 2 ans pour les besoins de l'écurie Zangersheide, est devenu, à 41 ans et pour la première fois, champion de Belgique seniors. L'édition 2002 s'annonçait fort disputée car les `quatre mousquetaires´ (entendez Ludo Philippaerts, Marc Van Dijck, Philippe Le Jeune et Jos Lansink) ne pouvaient pas y monter leurs meilleures montures. En effet, en même temps que Kapellen, la finale mondiale de la Coupe des nations occupait les quatre meilleurs chevaux belges, Parco, Verelst Goliath, Nabab de Rêve et AK Caridor Z.

Van Paesschen au barème A

Néanmoins, quelques favoris se dégageaient dès le départ à Kapellen; le médaillé olympique et vainqueur de la Coupe de Belgique 2002, Stanny Van Paesschen, qui a mis tout le monde d'accord avec son jeune Joyau d'Hof Ten Bos en remportant le parcours de chasse avec près de 4 secondes d'avance sur Dirk Demeersman avec Platina Van De Cumul et 5 secondes sur Jos Lansink avec Zandor Z. Ludo Philippaerts, Marc Van Dijck et Philippe Le Jeune, quant à eux, n'ont pas forcé leur talent avec leurs jeunes chevaux et ont terminé assez loin.

En seconde manche, c'est à nouveau Van Paesschen et Joyau d'Hof Ten Bos qui se sont montrés les plus véloces en signant la victoire du barème A 2 manches avec le meilleur chronomètre en seconde manche. On pointera quand même le beau retour de Le Jeune sur Maike qui emporte la seconde place, et, toujours bien placé mais avec son second cheval, Lansink, 4e

sur High Valley Z.

On retrouvait tout ce beau monde pour le Grand Prix, finale du championnat de Belgique 2002. On y trouvait 4 des 5 cavaliers sélectionnés pour les championnats du monde, le très jeune Kévin Gielen (22 ans), Gilbert de Roock, Dirk Demeersman et Stanny Van Paesschen.

Dès la première manche, on se rendit compte qu'il fallait avancer car les quatre derniers des 16 qualifiés ont tous pris des pénalités de dépassement de temps. Dirk Demeersman commit une faute (4 points), Peter Postelmans s'écroula avec 24 points de pénalité, de Roock et Gielen ont tout perdu avec 8 points de pénalité. Le premier sans-faute fut signé par Lansink sur High Valley Z. Ce fut le seul car Van Paesschen commit une faute après la rivière.

La seconde manche est devenue une formalité pour Lansink après que Van Paesschen commit deux fautes d'obstacles. C'est donc avec panache que Jos Lansink, après ses 8 titres nationaux hollandais, son titre olympique par équipes en 1992 avec les Pays-Bas, une victoire dans la finale de la Coupe du monde en 1994, a remporté son premier titre de champion de Belgique. La médaille d'argent est revenue à Van Paesschen avec Joyau d'Hof Ten Bos et le bronze fut pour Gielen avec Quickstar II Z.

© Les Sports 2002