La dernière compétition de la saison rassemblera le Top 32 mondial par catégorie, du 12 au 14 décembre, à Qingdao. Casse et Van Snick figurent parmi les heureux élus, au contraire de Van Tichelt et Jura...

Le rideau à peine tombé sur le Grand Chelem d’Osaka, où les Japonais ont décroché... 34 médailles, dont 11 d’or, sur les 56 mises sur te tatami, la Fédération internationale a publié la liste des judokas qualifiés pour le fameux Masters. Pour rappel, cette compétition, sur "invitation", réunit les meilleurs mondiaux.

Contrairement aux autres années et dans la perspective des Jeux de Tokyo, ce ne sont pas 16, mais 32 judokas par catégorie, qui s’affronteront du 12 au 14 décembre, à Qingdao. La Chine, pays-hôte de ce prestigieux événement, aura la possibilité d’aligner d’office deux représentants par catégorie…

Côté belge, six judokas sont qualifiés pour ce Masters, très rémunérateur mathématiquement au classement olympique. En toute logique, Matthias Casse (n°2 en -81 kg) et Charline Van Snick (n°8 en -52 kg) figurent parmi les heureux élus. Ils seront accompagnés, dans l’ordre de leur ranking, par Jorre Verstraeten (20e en -60 kg), Sami Chouchi (23e en -81 kg), Roxane Taeymans et Gaby Willems (respectivement 28e et 30e en -70 kg).

Logiquement, le nom de Toma Nikiforov (toujours 22e en -100 kg !) a été effacé de la liste pour le plus grand bonheur du Letton Borodavko, n°36 et repêché… En revanche, Dirk Van Tichelt (51e en -73 kg) et, surtout, Anne-Sophie Jura (38e en -48 kg) n’ont pas trouvé grâce aux yeux de la Fédération internationale.

Un coup dur pour l’un comme pour l’autre, mais d’autant plus dans le chef de la Hennuyère puisqu’elle ne sont que… 28 dans sa catégorie avec la Taïwanaise Lin, n°36, comme dernière repêchée. À noter que Mina Libeer (43e en -57 kg) et Sophie Berger (49e en -78 kg) figurent également dans le Top 50 mondial en cette fin de saison préolympique. 2020 s’annonce donc déjà passionnant !