Toma Nikiforov en finale, pour l’or, à Tachkent ! Opposé au jeune Ouzbek (20 ans) Turoboyev, venu des -90 kg avec une tête de plus que lui (!), Toma s’est qualifié pour la finale des -100 kg ce dimanche, à Tachkent. Mené par waza-ari après 25 secondes à peine, le Bruxellois a, ensuite, étranglé son adversaire sur un mouvement au sol. Pris de convulsions, l’Ouzbek était incapable de reprendre le combat face à notre compatriote.

En route pour la médaille d'or maintenant ! Et la confiance retrouvée...

Auparavant, Toma avait écarté le Serbe Dosen (28 ans/n°30) sur un beau mouvement lui valant un waza-ari, puis la victoire. Mais ce n’était rien à côté de celui qu’il infligea à l’Allemand Kurbjeweit (26 ans), récemment monté de -90 à -100 kg et littéralement balancé après moins de deux minutes de combat.

Et pourtant, le tournant de ce début de journée se situa sans nul doute en quart de finale, où le Bruxellois était opposé au Mongol Batkhuyag (21 ans/n°226 !). Malgré une première pénalité pour passivité, celui-ci évoluait sans complexe et marquait même waza-ari sur un contre ! Dans la foulée, l’arbitre lui infligea quand même une deuxième sanction pour prise de kimono illicite.

La tension était à son comble, au point que Damiano Martinuzzi, le coach de Toma, fut renvoyé en tribune alors qu’il conseillait simplement son judoka. Mais, à peine quinze secondes plus tard, alors que Toma Nikiforov lançait une nouvelle attaque, sans succès, l’arbitre pénalisa une troisième fois le Mongol, encore pour passivité, offrant ainsi la victoire à notre compatriote. Soulagement !

Sophie Berger trop tôt éliminée…

En -78 kg, Sophie Berger a franchi le cap du premier tour en battant la Slovène Brolih (24 ans/n°54), qu’elle avait déjà rencontrée en… 2016, à Lignano, alors que les deux judokas étaient encore juniors. Menée au score, Sophie a égalisé à une vingtaine de secondes de la fin du combat avant d’immobiliser son adversaire. Opposée, ensuite, à l’Israélienne Lanir (20 ans/n°57), la Liégeoise s’est malheureusement inclinée après avoir été emmenée au sol et… immobilisée par la championne d’Europe -23 ans, promise à un bel avenir.