Les sprinters grecs Kostas Kenteris et Katerina Thanou ont annoncé mercredi leur retrait des Jeux olympiques d’Athènes.

Les deux athlètes ont été entendus mercredi matin par le Comité international olympique (CIO), près d’une semaine après leur contrôle antidopage manqué et leur hospitalisation survenue à la suite d’un mystérieux accident de moto.

"Je me retire des Jeux olympiques", a déclaré Kenteris. "Je mets un terme à ma collaboration avec mon entraîneur Christos Tsekos." Kenteris, champion olympique en titre du 200 mètres, est l’athlète le plus populaire de Grèce. Thanou a été médaillée d’argent sur 100 mètres à Sydney il y a quatre ans.

"Tous les faits dans cette affaire prouvent que je suis innocent", a déclaré Kenteris. "Je n’ai jamais été mis au courant que je devais subir un contrôle antidopage au village olympique." Les deux sprinters ont passé environ une heure derrière des portes closes et sont sortis de la réunion devant une nuée de journalistes et de caméras de télévision.

La commission de discipline du CIO cherchait à savoir pourquoi Kenteris et Thanou n’ont pas passé de test antidopage jeudi dernier. Quelques heures après leur disparition du village olympique ce jour-là, les deux athlètes ont été transportés à l’hôpital après un accident de moto.

Le CIO avait accepté de repousser à deux reprises leur audition pendant leur séjour de cinq jours à l’hôpital, afin qu’ils puissent soigner leur blessures -bénignes- et se défendre eux-mêmes.