L'Angleterre n'a pas manqué son rendez-vous en quarts de finale de la Coupe du monde de rugby. 

Samedi, les Anglais ont prouvé qu'ils étaient armés pour aller loin dans ce Mondial en battant l'Australie 40-16 à Tokyo.

Alors que les Wallabies s'étaient mis en action en premier, prenant les commandes grâce à une pénalité de Christian Lealiifano (0-3), l'Angleterre a fait parler sa vitesse via l'ailier Jonny May, auteur de deux essais transformés par Owen Farrell (14-3). 

Trois pénalités plus tard, les troupes d'Eddie Jones rentraient aux vestiaires avec une avance de huit longueurs (17-9). Grâce à un très bel essai de Marika Koroibete dès la reprise, les Australiens sont revenus à un point du XV de la Rose (17-16). 

Après une élimination traumatisante au premier tour en 2015, et une défaite contre l'Australie lors de la phase de groupes, l'Angleterre a ensuite fait étalage de sa supériorité. N'encaissant plus aucun point, les Anglais ont encore passé deux essais, via Kyle Sinckler (46e) et Anthony Watson (76e) pour signer une probante victoire (40-16). 

Le demi d'ouverture OWen Farrell a compilé 20 points. La Nouvelle-Zélande, première du groupe B et double championne du monde en titre, défiera l'Irlande à Tokyo dans le deuxième quart de finale sur le coup de 12h15. Le vainqueur défiera l'Angleterre samedi prochain à Yokohama. Dimanche, le Pays de Galles défiera la France (9h15 belges) et le Japon affrontera l'Afrique du Sud (12h15).​