ENTRETIEN

La saison d'athlétisme indoor bat son plein. Les différences ne manquent pourtant pas avec la saison d'été, propice aux meetings en extérieur.

Indoor et outdoor, deux sports différents? Pas vraiment, selon Christian Maigret, directeur technique de la Ligue francophone d'athlétisme.

Quelles sont, selon vous, les différences entre la préparation pour l'indoor et celle pour l'outdoor?

La saison indoor est plus courte- deux mois -avec un pic d'un mois et demi. La saison en extérieur est plus longue, et ce ne sont pas toujours les mêmes épreuves (NdlR: 60m en salle pour 100m en extérieur). Certains athlètes préfèrent ne pas faire la saison en salle pour se consacrer à l'été, et connaître ainsi une saison plus longue lors des années importantes -championnat du monde cette année. Certains athlètes utilisent également la saison indoor comme test, pour voir où ils en sont.

La saison indoor est-elle différente de l'outdoor?

Non, elle n'est pas à part. C'est, en fait, un tremplin pour l'été. Certains athlètes font la saison indoor pour pallier leur manque de compétition. Les chronos en salle sont, c'est vrai, moins bons qu'en extérieur. Pour un 400m, un athlète doit parcourir en salle deux tours de l'anneau. Il y a perte de temps dans les virages.

On peut considérer d'ailleurs que les athlètes qui héritent des couloirs 1 et 2 (NdlR: les plus proches des virages) sont condamnés: ils n'ont quasiment aucune chance de remporter la course.

L'absence de vent doit également jouer un rôle sur les performances en salle...

Le vent est nul en salle, alors que sur un 100m en extérieur, on autorise un vent de 2 mètres/seconde. Et puis, ce n'est pas le même type de course. Carl Lewis, par exemple, était mauvais sur 60m mais recordman du monde sur 100m. Le 60m exige en fait d'un athlète qu'il soit plus véloce.

Y a-t-il d'autres différences notoires entre l'indoor et l'outdoor que le vent et l'anneau?

Non, la différence principale est la longueur de l'anneau en fait. Un 800m exige 4 tours de piste, et la course est donc plus lente.

Peut-on alors imaginer un stade outdoor transformé en indoor?

Non, au niveau des infrastructures, ce n'est pas réalisable. Et puis la compétition indoor a du charme. La saison d'hiver peut être longue et le climat difficile. L'indoor peut, en fait, remotiver les athlètes.

Certains athlètes se préparent-ils plus pour l'indoor que l'outdoor?

Ça dépend des cas. Pour le 60m par exemple, certains se préparent spécialement pour l'indoor. Mais généralement, les athlètes se préparent pour deux pics de forme: un en hiver et un en été.

© Les Sports 2003