L'athlétisme belge se conjuguerait-il au féminin? Toujours est-il qu'après la finale du 200m, Kim Gevaert a emmené ses copines vers celle du 4x100m, juste après que Tia Hellebaut se soit qualifiée pour la finale de la hauteur! Aucun doute: après les échecs de Jansen, Compernolle et Rizki enregistrés mercredi soir, c'était la joie, ce jeudi soir, dans le clan belge. Impressionné par la qualité de la prestation de nos représentantes, Robert Van de Walle, le chef de la délégation belge, ne se tenait absolument plus!

Engagé dans la première série du 4x100m, notre relais -Katleen De Caluwe, Lien Huyghebaert, Elodie Ouedraogo, Kim Gevaert - a amélioré son record de Belgique pour prendre la troisième place qualificative, derrière les Etats-Unis (avec Marion Jones!) et les Bahamas. Verdict du chrono: 43.08. La course parfaite? «Non!, osa Katleen De Caluwe. Nous pouvons encore mieux. Vous savez, notre objectif était d'atteindre la finale. Alors, nous n'avons pas pris le moindre risque dans les relais. Assurer en demi-finale et tout donner en finale, tel était notre plan de bataille.» Il n'empêche, le relais est plutôt bien passé entre nos quatre compatriotes et, en particulier, entre Elodie et Kim. «Elodie a réussi un fameux virage!, racontait Kim. Quant à moi, je n'avais plus qu'à conclure. Nous pouvons descendre sous les 43.00!» Après l'Euro munichois et le Mondial parisien, nos relayeuses ont encore franchi un palier. Et, surtout, elles ont su s'adapter aux circonstances. A Munich, le quatuor était composé de Callaerts, De Caluwe, Ouedraogo, Gevaert. A Paris, de De Caluwe, Rochtus, Ouedraogo, Gevaert. Et à Athènes, de De Caluwe, Huyghebaert, Ouedraogo, Gevaert. Pour Lien, âgée de 21 ans à peine, ce fut une expérience extraordinaire que de courir aux côtés de... Marion Jones. Impressionnée? «Non! Parce que je ne l'ai pas vue... J'étais si concentrée sur ma course que je n'ai rien vu autour de moi! Mais c'était extraordinaire...» Comment ne pas évoquer, enfin, la communion dans cette équipe belge avec une Nancy Callaerts réserviste mais tout aussi heureuse que si elle avait été sur la piste. Chapeau!

Tia Hellebaut en finale!

Par ailleurs, Tia Hellebaut s'est qualifiée, jeudi soir, pour la finale de la hauteur, samedi, en égalant son record national (1,95m).

Après une alerte à 1,89m, franchi à son deuxième essai, Tia a, en effet, effacé la barre successivement à 1,92m et à 1,95m dès sa première tentative. «C'est fantastique!, lança-t- elle. Dommage que nous n'ayons pas continué parce que j'avais une hauteur supérieure dans les jambes. Je pensais d'ailleurs que la barre serait placée à 1,93m, puis à 1,96m, ce qui m'aurait permis de m'approprier seule le record.»

A 1,95m, Tia doit toujours le partager avec Natalja Jonckheere. «Mais ce sera pour la finale!, enchaîne-t-elle. J'ai commis une petite erreur à 1,89m en me présentant trop loin de la barre mais, sinon, tout s'est parfaitement déroulé. J'ai bien géré le stress grâce au fait que j'ai pu m'aligner dans des meetings où j'ai pu côtoyer le gratin mondial.» Après avoir été l'une des neuf (sur 34) à franchir 1,95m, Tia Hellebaut peut être sereine...

© Les Sports 2004