Avant le choc face à l'Afrique du Sud, les Néo-Zélandais ont défié les Springbooks avec la version la plus guerrière du haka.

Comme lors de chaque match, après les hymnes, les All Blacks se sont avancés vers le milieu du terrain pour exécuter le fameux haka.

Et les coéquipiers de TJ Perenara, le leader du haka, ont choisi le "Kapa O Pango", la version la plus dure du haka, histoire de montrer aux Springboks qu'ils étaient prêts pour le match de ce début de Coupe du Monde.

Frissons garantis.



Au final les Néo-Zélandais s'imposent 23-13 au terme d'un match d'une intensité rare, une superbe propagande pour le rugby.