La décision était délicate à prendre, mais elle est désormais officielle...

La décision était délicate à prendre, mais la 42e édition de l’Ironman d’Hawaï a été reportée au 6 février 2021 ! Un retour aux sources contraint par la crise sanitaire... L’histoire du triathlon raconte que l’Ironman est né à Hawaï, un soir de 1978, quand John Collins, commandant de la Navy, proposa d’enchaîner les 3,8 km de la Waikiki Rough Water Swim, les 180 km du tour de l’île à vélo et les 42,195 km du marathon d’Honolulu. Et ils furent quinze à prendre le départ de l’épreuve, le matin du… 18 février. 11h46.58 plus tard, Gordon Haller, ancien membre de la Navy, devint le premier Ironman devant onze autres finishers.

En plus de 40 ans, l’histoire de l’Ironman d’Hawaï est jalonnée de victoires, de records, d’exploits et de drames. En 1982, l’épreuve fut déplacée de février à octobre pour offrir aux participants de meilleures conditions climatiques. Avec la crise sanitaire survenue début mars, de nombreuses épreuves qualificatives ont été reportées, voire annulées, si bien qu’une moitié seulement des 2.500 participants a décroché son sésame.

Au-delà de la période de qualification encore soumise à conditions partout dans le monde, Hawaï est également placé en confinement jusqu’au 31 mai. Avec 637 cas positifs et 17 décès, l’île n’est pas en situation d’extrême urgence, mais elle est désertée par les touristes. Conséquence : le chômage a grimpé en flèche comme dans d’autres États américains et la situation économique est inquiétante.

C’est pourquoi le report au 6 février 2021 de l’Ironman n’est pas sans conséquence.