LAPPEENRANTA Emmenée par Cédric Van Branteghem, vainqueur du 400 en 45.91 et cinquième du 4x400, et Kim Gevaert, deuxième du 100 en 11.28, victorieuse du 200 en 22.81 et du 4x100, la Belgique s'est méritoirement maintenue, ce week-end, à Lappeenranta, en D 1 de la Coupe d'Europe. L'objectif est donc atteint! Mais nos athlètes y ont mis la manière puisque les hommes se sont classés quatrièmes, nos femmes terminant sixièmes avec une confortable avance sur les deux dernières nations relégables.

C'est la première fois dans l'histoire de l'athlétisme belge que nos sélections masculine et féminine parviennent à se maintenir de concert à ce niveau. De quoi enchanter les deux coprésidents de la LRBA qui n'ont pas hésité à se déplacer en Finlande pour les encourager. Nos athlètes se sont montrés courageux puisque c'est par un temps froid (12°) et pluvieux que s'est déroulée cette compétition remportée par la Suède, côté masculin, et la Pologne, côté féminin, deux pays qui rejoignent donc l'élite. Seul bémol dans l'allégresse générale: la discussion autour de la performance de Cédric Van Branteghem sur 400m (45.91). Alors, minimum ou pas minimum? Il semble que non... Les minima de la LRBA sont, en effet, de 45.43 (A) et de 45.74 (B) et non, comme vu sur le site Internet de la VAL, de 45.55 (A) et de 45.95 (B). Qu'à cela ne tienne, ce n'est sans doute que partie remise pour Cédric qui, s'il est capable de courir 45.91 dans la bourrasque, réussira bien à descendre sous ces fameux 45.74, voire 45.43, avec un brin de soleil.

Le temps fut donc le gros point noir du week-end puisqu'aucun de nos compatriotes n'a pu en profiter pour signer un minimum qualificatif pour les Championnats du Monde. Ce dimanche, Jonathan Nsenga et Thibaut Duval n'ont ainsi pas été gâtés puisqu'ils se sont retrouvés en pleine tempête! Ce qui ne les a pas empêchés de participer à la fête, hier soir, à l'hôtel. Une fête bien méritée avant le retour sous des cieux plus cléments en Belgique où le thermomètre dépassait les 20°!

© Les Sports 2003