La grande semaine du blanc
© BELGA

Omnisports

La grande semaine du blanc

Publié le - Mis à jour le

Après des chutes de neige abondantes, un sérieux coup de froid s'est abattu sur la région. On attendait même moins trente vendredi. De quoi mettre à rude épreuve pilotes et mécaniques. Marcus Gronholm (Peugeot 206), qui l'an passé s'est imposé à 114,8 km/h de moyenne, est de nouveau le grand favori.

Tous les pilotes partagent une fascination pour ce rallye de Suède, surtout avec une météo constante et un risque limité de chute de neige.

Après le triomphe monégasque, un incroyable triplé, on sait chez Citroën que la Suède pourrait ramener tout le monde à la dure réalité du Mondial.

Toujours un Nordique

Pour Loeb, comme pour ses coéquipiers, le Britannique Colin McRae et l'Espagnol Carlos Sainz, l'épreuve suédoise s'annonce difficile, la concurrence rude. `Ce rallye n'a encore jamais échappé à un Nordique´, notait d'ailleurs Guy Fréquelin.

Le directeur de Citroën Sport pouvait également citer le nom de Peugeot, le `cousin ennemi´, la 206 ayant dicté sa loi depuis trois ans dans la région de Karlstad, après que la marque au Lion et Marcus Gronholm ont acquis leur premier succès en Mondial en 2000.

Chez Peugeot, le champion du monde en tête, on veut perpétuer la bonne habitude de vaincre à Karlstad, surtout après une quatrième tentative infructueuse au Monte Carlo. Avec Gronholm, mais aussi le Britannique Richard Burns et le Finlandais Harri Rovanpera, vainqueur à Karlstad en 2001, Peugeot se présente bien comme le favori de l'épreuve. Et si Citroën et Ford sont des adversaires de taille, le Lion semble toutefois craindre plus volontiers les pilotes nordiques de Subaru, le Finlandais Tommi Makinen et le Norvégien Petter Solberg, tous deux aussi malchanceux que Peugeot il y a quinze jours au Monte Carlo.Côté belge, on suivra avec attention les évolutions de la Ford Focus de François Duval après ses deux premiers points au championnat du monde conquis à Monte Carlo. En manque d'essais durant l'intersaison, les pilotes Hyundai n'ont pas chômé durant ces tests d'avant rallye.

Toutefois Hyundai bénéficiera des enseignements enregistrés par Jussi Valimaki, le troisième pilote du team, qui a eu l'occasion de tester l'Accent à l'Artic Rally fin janvier.

Deux autres équipages belges prendront le départ vendredi. Bob et Tom Colsoul (Mitsubishi Lancer Groupe N) et surtout le retour en piste de First Motorsport. Bernard Munster et Stéphane Prévot, l'équipier de Bruno Thiry, se retrouveront ainsi dans le baquet de l'une des Subaru Impreza.

(D'après Belga et AFP)

© Les Sports 2003

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous