A une journée de la grande fête mondiale du curling, Lausanne s'apprête une fois de plus à faire honneur à son titre de capitale olympique. Du 31 mars au 8 avril auront lieu, en effet, les championnats du monde de la discipline. Après Glasgow l'an dernier, les spécialistes de ce sport venus de 13 pays se retrouveront au centre sportif de Malley où les meilleurs rivaliseront pour une place sur le podium et une sélection aux JO 2002. Le comité d'organisation prépare activement ce rendez-vous international qui mobilisera près de 400 bénévoles. Pour le public aussi, le spectacle promet d'être passionnant.

UN PEU D'HISTOIRE

Au lendemain de la victoire du Lausanne Olympique avec Patrik Loertscher, qui représentait la Suisse aux Jeux olympiques d'hiver de Nagano en 1998, le Comité international olympique (CIO), et plus particulièrement son président Juan Antonio Samaranch président d'honneur du Lausanne olympique , a souhaité que Lausanne pose pour la deuxième fois sa candidature pour les championnats du monde dans cette discipline. C'est ainsi que la Fédération mondiale de curling (WCF) a attribué les premiers championnats du monde du XXIe

siècle à la cité suisse.

CANADA, EUROPE ET SUISSE

Durant 9 jours, le centre sportif de Malley sera investi par les 10 meilleures équipes dames (Allemagne, Canada, Danemark, Ecosse, Japon, Norvège, Russie, Suède, Suisse, USA) et les 10 meilleures équipes hommes (Allemagne, Canada, Danemark, Finlande, France, Norvège, Nouvelle-Zélande, Suède, Suisse, USA) du monde. Cent joueurs en provenance de 13 nations membres de la WCF feront vibrer les «aficionados» venus en nombre du Canada, des pays européens et de la Suisse.

Aux championnats du monde, un match se déroule en dix ends

(manches) et a une durée d'environ deux heures et demie. Un end se termine lorsque toutes les pierres ont été lancées. Les manches promettent d'être disputées et animées entre les Canadiens (dames et hommes) tenants du titre et les meilleures équipes mondiales en quête d'une victoire à Lausanne, sans oublier les Suisses de Soleure Wengi Erdgas (dames) et de Bienne-Touring Gate (hommes) qui n'ont rien à envier aux autres nations.

La Télévision suisse romande, Eurosport, les chaînes canadiennes CBC et TSN couvriront quotidiennement l'événement en direct et en différé. Quelque 150 représentants des médias, toutes catégories professionnelles confondues, porteront le nom de Lausanne et l'esprit «curling» à travers le monde.

© La Libre Belgique 2001