La seizième édition du jumping international de Liège a accouché d’un beau vainqueur, hier, en la personne de Miranda Alvaro, dit "Doda". Le Grand Prix dessiné par Luc Musette a effectivement tenu toutes ses promesses, ne permettant notamment qu’à sept cavaliers (sur quarante-sept partants) de se disputer la victoire finale dans un barrage très relevé. "Il y a eu des fautes partout mais le triple était plus délicat", signalait le chef de piste alors que de nombreux cavaliers perdirent leurs illusions dans cette combinaison.

Deux Belges figuraient en finale, Jos Lansink (Sea Coast Silvana) et Philippe Le Jeune (Ulysse). Mais, ceux-ci se classeront finalement aux cinquième et sixième places alors que quatre des sept cavaliers du barrage partaient à la faute sur le dernier obstacle, trop pressés sans doute de succéder au Néerlandais Mathijs Van Asten au palmarès de l’épreuve. Ce n’était pas le cas de Lars Nieberg (Lucie 55), sans faute, ni du Brésilien Miranda Alvaro - le mari d’Athina Onasis - qui parvenait à améliorer le chrono de l’Allemand pour s’imposer sur le fil avec Aboyeur. "Je ne l’ai que depuis un mois et demi et je ne comptais pas participer au Grand Prix avec lui", signalait "Doda". "Seulement, je n’ai pas eu une bonne impression avec mon autre cheval la veille et je me suis alors décidé à lancer Aboyeur dans le Grand Prix. Ce fut un choix judicieux", souriait le cavalier brésilien qui tenait là l’une des plus belles victoires de sa carrière.

Nous reviendrons plus largement sur le jumping international de Liège ce vendredi dans notre rubrique équitation.