En trois ans à peine, les "Legend Boucles de Spa" sont devenues un must du calendrier automobile belge. En ressortant toutes les voitures d’avant 1987 ayant fait la gloire de nos épreuves routières, à la grande époque de Gilbert Stapelaere puis de ses quatre mousquetaires, l’organisateur de l’épreuve, Pierre Delettre, a incontestablement fait mouche.

Mieux que cela même, puisqu’aujourd’hui, ils seront plus de 250 équipages à célébrer ce retour à la source de Spa, aux grandes années, celles des propulsions gages d’un spectacle déchaînant les passions au bord de la route. Deux cent cinquante machines à remonter le temps. Véritable phénomène, les "Legend" ont ravivé la flamme des anciens ravis de pouvoir montrer aux plus jeunes le show d’antan. Même en Historic , les Boucles redevenues "Routes Blanches" (leur n om de base) depuis quelques jours restent bien un rallye à part. Notre "Monte-Carlo" à nous, en quelque sorte.

Car s’il y a bien une véritable épreuve de régularité, à 50 km/h de moyenne, pour la centaine de concurrents " Classic" , c’est surtout grâce à son règlement "Legend" avec 17 RT à parcourir à 80 km/h de moyenne (impossible sans traction intégrale sur la neige et un parcours secret), que les Boucles ont battu un nouveau record belge de participation. Et qu’elles attireront sans doute aujourd’hui plus de monde que la plupart des manches du championnat de Belgique des rallyes modernes.

La qualité du plateau aussi n’est pas étrangère à ce succès : tous les grands noms belges d’hier et d’aujourd’hui viennent goûter à nouveau aux plaisirs de jadis : réunir une telle brochette de rallymen de pointe est assez exceptionnel. Rien qu’à l’énoncé des noms ronflants figurant dans le "Top 20" , le public rêve de l’épreuve depuis quelques semaines déjà

Voir ou revoir ces virtuoses en dérive aux commandes de Porsche 911, Opel Kadett, Ford Escort ou Talbot Lotus sur la terre de la Clémentine, de jour puis de nuit, c’est redonner au rallye sa magie et ses lettres de noblesse. Une cure de jouvence bien meilleure que les thermes de l’entité spadoise pour tous les fanas nostalgiques ressortant par milliers leurs boots et leurs parapluies.

Une fête des amoureux de rallye qu’ils ne rateront pour rien au monde. Même pas pour leur Valentine