Le propriétaire des Los Angeles Clippers, Donald Sterling, a été suspendu à vie pour avoir tenu des propos racistes, a déclaré mardi le patron de la NBA Adam Silver.

Dans un enregistrement publié sur internet, Sterling disait à son ancienne petite amie qu'elle ne devait pas se montrer en compagnie de noirs, des propos que Silver a jugés "profondément insultants et blessants".

"Le fait qu'ils viennent d'un propriétaire de franchise NBA ne fait qu'aggraver le préjudice et mon indignation personnelle", a déclaré Silver.

La suspension interdit à Sterling de diriger le club et d'assister à des matches de NBA. Le propriétaire des Clippers a aussi écopé d'une amende de 2,5 millions de dollars.

Silver a ajouté qu'il demanderait aux propriétaires de NBA d'exercer leur autorité pour obliger Sterling à vendre la franchise, évaluée à 575 millions de dollars par le magazine Forbes.

Tenus en privés mais publiés par la suite, les propos de Sterling ont provoqué une immense polémique aux Etats-Unis. Le président Obama lui-même les a personnellement dénoncés.

C'est le site internet TMZ qui a lancé cette "affaire Sterling" en mettant en ligne l'enregistrement d'une conversation entre Donald Sterling et V. Stiviano.

Sterling lui reproche d'avoir publié sur son compte Instagram une photo la montrant aux côtés de Magic Johnson, l'ancienne star des Los Angeles Lakers. "Tu n'as pas à te montrer à côté de noirs", lance à la jeune femme l'homme d'affaires, dont la fortune réalisée dans l'immobilier est estimée à 1,3 milliard d'euros.