Omnisports La Fédération royale belge des sports équestres a remis ses distinctions mardi soir à Bruxelles.

Près de 800 personnes étaient réunies mardi soir au Docks Dôme de Bruxelles pour assister à la première édition de la soirée Équi Gala. Créée à l’initiative du président de la Fédération royale belge des sports équestres, Stephan Detry, de l’ancien cavalier de haut niveau, Ludo Philippaerts, et de l’entrepreneur Wim Maenhaut, celle-ci devait permettre à la FRBSE de remettre ses distinctions et ainsi revenir sur les performances équestres qui ont égayé l’année écoulée.

Présentée par Ophélie Fontana (RTBF) et Stefaan Lammens (ex-VRT), le nouveau directeur de la communication de la fédération, la soirée a tout d’abord sacré Simon Morssinkhof (18 ans) comme l’Espoir de l’année. Originaire de Lommel, le cavalier de saut d’obstacles s’est illustré dans la catégorie junior avec un titre de champion de Belgique, un titre européen par équipe et une médaille de bronze lors du championnat d’Europe.

Dans la foulée, c’est l’équipe de saut d’obstacles senior - à la lutte avec les équipes d’attelage (médaillée de bronze au championnat du monde) et de reining (médaillée d’argent au championnat du monde) - qui a remporté le prix de l’Équipe de l’année grâce à son succès lors de la finale du circuit des Coupes des nations à Barcelone.

Un grand gagnant sans surprise

La soirée s’est ensuite poursuivie avec la remise du Prix Équibel à Edouard Simonet qui était ainsi plébiscité pour ses deux médailles de bronze (en individuel et par équipe) ramenées du championnat du monde d’attelage. Harley vd Bisschop, l’ancienne monture de Nicola Philippaerts qui évolue désormais sous la selle de l’Irlandais Bertram Allen, a été élu Cheval de l’année, alors que le saut d’obstacles était une nouvelle fois mis à l’honneur dans la catégorie de l’Athlète de l’année grâce à Niels Bruynseels et à ses victoires dans les Grands Prix 5 étoiles de ‘s Hertogenbosch, Knokke et Waregem.

Enfin, l’Équistar 2018, la plus grande distinction de la soirée, a logiquement été remise à Bernard Fonck. Originaire d’Herentals, le cavalier âgé de 47 ans évolue au plus haut niveau en reining (monte américaine) depuis de longues années et a frappé fort en 2018 en remportant le titre mondial à Tryon, sur le terrain des Américains, les spécialistes de la discipline. Bernard Fonck a été préféré à Edouard Simonet (attelage) et Elisabeth Hardy (endurance).