La cité balnéaire est en effet le théâtre depuis quelques jours d’une recrudescence des cas mais surtout le variant sud-africain y a été détecté chez quinze personnes positives et le résultats de nombreux autres tests sont attendus dans les prochaines heures.

Le bourgmestre d’Ostende, Bart Tommelein (Open VLD), a confirmé lors de l’émission dominicale télévisée De Zevende Dag, sur la VRT, que la bonne marche des mondiaux était en discussion et que les rendez-vous arc-en-ciel était menacé.

"Je suis en contact avec les ministres concernés, des virologues et des experts ", a dit Tommelein. "Nous allons de toute façon durcir les mesures de sécurité prises. Celui qui pourra rentrer (NdlR : dans l’enceinte fermée du circuit arc-en-ciel tracé sur l’hippodrome et la plage d’Ostende) devra être sérieusement testé. Mais, moins il y aura de gens, mieux ce sera.”

L’évolution de la situation pourrait même contraindre les autorités à annuler les épreuves arc-en-ciel.

"S’il apparaît que le nombre de contaminations avec ce variant progresse, nous serons obligés de prendre une décision que nous aurions préféré ne pas devoir prendre", a-t-il poursuivi. "Mais je ne peux décider seul comme bourgmestre, ce sera fait en concertation avec les ministres, Belgian Cycling (NdlR : la RLVB) et l’UCI."