Voilà plusieurs saisons maintenant que le circuit communautaire de saut d'obstacles galope de succès en succès. Apprécié pour son organisation et la qualité des concours qu'il abrite, il bénéficie aujourd'hui d'une grande reconnaissance parmi les cavaliers, toujours plus nombreux chaque année. Pour 2008 aussi, les prévisions sont bonnes. Le Classic Tour profite en effet du soutien d'un nouveau sponsor principal (GPA) et a en outre amélioré son offre sous différents aspects. "Le but étant de rendre les journées de compétition moins longues et plus attractives ", déclare-t-on au sein de la Ligue équestre Wallonie-Bruxelles.

Concrètement, la 7e édition du Classic Tour se disputera en onze manches. Certaines se dérouleront sur deux journées, d'autres sur trois, avec - à chaque fois - un programme adapté. Par ailleurs, de nombreux changements ont été apportés au calendrier. Certains organisateurs ont effectivement disparu alors que d'autres effectuent leur retour.

C'est notamment le cas du Haras des Avelines (non Classic Tour en 2007) qui accueillera dès aujourd'hui et durant trois jours, la première manche du circuit. "Un Classic Tour sans les Avelines, cela ne va pas", souligne-t-on à la Ligue. Et de fait, avec sa nouvelle piste en géotextiles, le Cercle équestre villersois fait plus que jamais office de piste incontournable dans le Sud du pays. "Les inscriptions ont très bien fonctionné, se réjouit Laure Gierech. Nous aurons un peu moins de monde vendredi mais nous aurons par contre 300 départs samedi et autant le lendemain. C'est le maximum pour garder la qualité du concours."

Dimanche, le spectacle sera assurément au rendez-vous si l'on en croit la liste des cavaliers annoncés dans le Grand Prix (1m35). Cédric Volo, lauréat à plusieurs reprises l'an dernier, Christophe François (vainqueur du GP des Avelines en 2007) et Nathalie Cop, la gagnante du Classic Tour en 2007, seront notamment de la partie parmi les cinquante départs de l'épreuve. Tous les cavaliers présents aux Avelines ce week-end sont impatients d'en découdre lors de ce premier jumping communautaire de la saison. Tous voient également plus loin et ont déjà le regard tourné vers Liège où se dérouleront les traditionnelles finales, début novembre.