L'équipe belge qui participera aux championnats du monde d'athlétisme, du 27 août au 4 septembre à Daegu en Corée du Sud, sera composée de l'équipe du relais 4x400 m masculin, de deux spécialistes des épreuves combinées (Thomas Van Der Plaetsen et Sara Aerts), de deux hurdleuses (Elodie Ouedraogo sur 400 m haies et Anne Zagré sur 100 m haies), de Jeroen D'hoedt sur 1500 m et des frères Kevin et Jonathan Borlée sur 400 m.

C'est la première fois que ce minimum est instauré par la fédération, afin de laisser les jeunes acquérir de l'expérience. "Nous avons eu beaucoup de succès dans les différentes compétitions de jeunes cet été, et cette ligne de conduite se retrouve dans cette sélection, avec trois jeunes athlètes très prometteurs", a déclaré Tille Scheerlinck, la chef de délégation belge lors de la présentation de l'équipe noir-jaune-rouge, qui s'est tenue mardi à Wolubilis après un entraînement commun au stade Fallon. "Zagré et D'hoedt ont déjà une belle carte de visite avec leurs titres de champions d'Europe juniors conquis en 2009. Et Thomas Van der Plaetsen a fait quelque chose d'unique cette année, en étant sacré champion d'Europe espoirs après l'avoir été chez les juniors".

La Familie Borlée s'embarque pour Daegu avec confiance

Olivia restant cette fois au pays, seuls les frères Kevin et Jonathan Borlée représentent leur famille parmi les onze athlètes inscrits sur le vol qui doit emmener jeudi la délégation belge à Daegu, en Corée du Sud, pour les Mondiaux d'athlétisme (du 27 août au 4 septembre). Le but avoué des jumeaux: atteindre la finale du 400 mètres plat. "C'est l'objectif sur lequel je me concentre depuis le début de la saison", avouait Kevin mardi lors de la présentation de l'équipe à Wolubilis. "J'ai une très bonne semaine derrière moi, et je pars là-bas avec confiance. Cette finale paraît sincèrement à ma portée. Le plus difficile sera de bien doser ma vitesse. En résumé, ne pas partir trop vite, ni trop lentement..."

Kevin a éte sacré champion d'Europe l'année dernière à Barcelone. "Un bon souvenir contribuant à la confiance", reconnaît-il, "mais qui malgré tout ne change pas grand chose. Le niveau du Mondial est autrement plus élevé. Il n'y a pas de comparaison..."

Boosté par son récent record de Belgique du 300 mètres, Jonathan se voit également finaliste à Daegu. "Le plus dur sera de sortir des demi-finales", prévient leur père et entraîneur Jacques Borlée. "Kevin et Jonathan devront vraiment réussir la course parfaite pour se qualifier. Mais tout sera ensuite possible en finale s'ils en font partie. Les concurrents auront en effet chacun deux courses disputées en deux jours dans les jambes, et cela peut changer l'ordre des valeurs. Même si la concurrence sera de toute façon énorme. Mais les garçons ont tout fait pour arriver là-bas au maximum de leurs possibilités, et c'est le cas..."

Concernant le relais, Jacques Borlée a en tête "un plan" qu'il garde pour lui. "La décision finale sera de toute façon prise à Daegu", dit-il. "Mais ce sont en principe les quatre meilleurs qui seront alignés à chaque tour qualificatif (séries le 1-er septembre, ndlr). A savoir Kevin, Jonathan, Nils Duerinck et Antoine Gillet (Arnaud Destatte et Joris Haeck sont réserves, ndlr)) si personne n'est blessé..."