Malgré une marge de manoeuvre restreinte, l'équipe belge de sauts d'obstacles se voulait optimiste au moment de s'envoler vers Barcelone où se disputait, hier, dimanche, la finale de la Super League. Engagés dans la lutte pour le maintien, les cavaliers de Lucien Somers se trouvaient, il est vrai, dans une situation plus confortable que les Pays-Bas et l'Irlande, ses deux concurrents directs. «Pour assurer notre maintien en Super League, nous devons terminer devant une de ses deux nations», avait rappelé le chef d'équipe belge, confiant malgré les forfaits de Jos Lansink (bras cassé) et de Grégory Wathelet.

La déception n'en est finalement que plus grande! Contre toute attente, la Belgique n'a effectivement pas pu éviter le scénario catastrophe dans la capitale catalane... Tout avait mal débuté comme en témoigne cette 6e place (ex-aequo avec l'Allemagne) au terme de la première manche avec, en prime, l'élimination de Kristof Cleeren, le nouveau venu dans la sélection belge. Les Pays-Bas (1er) et l'Irlande (4e) faisaient nettement mieux et plaçaient la pression sur la Belgique au moment d'aborder la seconde manche.

Au lieu de s'améliorer, la situation de nos cavaliers empirait au fil des passages. Aux 12 points de Dirk Demeersman et de Marc Van Dijck (8+4) venaient encore s'ajouter ceux de Ludo Philippaerts. La dernière place était inévitable et, avec elle, la relégation de la Super League. Une énorme désillusion pour tout le milieu du sport équestre belge. «La poisse s'est malheureusement abattue sur l'équipe, regrette Eugène Mathy, le vice-président de la Fédération Royale Belge des Sports Equestres. Tresor et Quintus, les chevaux de Jean-Claude Vangeenberghe ne sont pas en forme, Parco est à bout de souffle et Clinton n'a pas bien sauté par rapport à Aix-la-Chapelle. Le problème est là, nous manquons cruellement de chevaux en Belgique.»

LES RÉSULTATS

Finale Super League (Barcelone): 1. Pays-Bas 8 points; 2. Etats-Unis et Suisse 12; 4. Allemagne et Irlande 20; 6. Grande-Bretagne 24; 7. Espagne 28; 8. France et Belgique (Dirk Demeersman (Clinton) 8 + 8, Marc Van Dijck (Verelst Goliath) 4 + 4, Kristof Cleeren (Andiamo Z) El + N.P.; Ludo Philippaerts (Parco) 4 + 12).

Classement final Super League: 1. Etats-Unis 55 points; 2. Allemagne 46; 3. Grande-Bretagne 46; 4. Suisse 40; 5. Pays-Bas 38,5; 6. France 29; 7. Irlande 22; 8. Belgique 20,5.

© Les Sports 2005