© EPA

Omnisports

Les Belges voient rouge face au Brésil

J.Le.

Publié le - Mis à jour le

Premier match, et première défaite pour la Belgique au tournoi olympique de football, qu'elle n'avait plus disputé depuis 1928: 0-1 (mi-temps: 0-0) face au Brésil, le favori de la compétition. Celui-ci a évidemment dominé, et même très largement en 2-ème mi-temps, mais n'aurait sans doute jamais trouvé la faille dans le dispositif belge, que n'aurait sûrement pas désavoué... Guy Thys, sans l'exclusion du défenseur Vincent Kompany à la 73-ème minute, soit à peine 6 minutes avant l'unique but de la rencontre, signé Hernanes. Fellaini a également été renvoyé aux vestiaires, les Belges terminant donc la partie à neuf!

Les Diablotins, qui s'efforçaient de développer un bon football, devaient en même temps faire preuve d'organisation pour empêcher le Brésil de concrétiser sa domination par des occasions. Ils y arrivaient d'ailleurs très bien puisqu'il fallut attendre la 16-ème minute pour voir Marcelo en bonne position suite à un effort de Rafinha. Mais son tir croisé du gauche passa loin à côté du but de Bailly.

Une contre-attaque permit à De Mul de tenter un lob après une sortie hasardeuse de Renan à la 21-ème, sans toutefois faire preuve de précision. Un coup-franc de Ronaldinho aurait sans doute inquiété le gardien belge, s'il n'avait été détourné par la tête de Kompany dans le mur (25e).

La Belgique créa cependant le premier véritable danger en contre-attaque à la 26e. De Mul isola en effet Mirallas face à Renan, qui réussit à repousser le ballon vers Fellaini, dont la reprise du gauche frôla le montant. Les Belges, qui auraient même pu mener à la marque, réussirent à atteindre la mi-temps sans dommage, grâce à leur concentration, mais aussi à une certaine désinvolture de la Seleçao.

Kompany exclu

La 2e mi-temps débuta en fanfare par une brillante action individuelle de Pato, qui conclut toutefois à côté. Le Brésil avait visiblement des intentions plus belliqueuses, dans le bon sens du terme, qu'avant le repos. Il n'empêche que la Belgique répliqua par un très bon tir à ras de sol de De Mul, sur lequel dût se coucher le gardien. Ronaldinho sema la panique dans la défense belge à la 57e, mais Bailly et Vermaelen unirent leurs efforts pour empêcher Pato d'exploiter le centre de l'ancien Ballon d'Or (2005).

Le tournant du match se situa à la 73e minute, lorsqu'une poussée dans le dos de Kompany sur Diego entraîna l'exclusion du libero belge, déjà averti précédemment. Ce qui obligea Jean-François de Sart à appeler Simaeys et à "sacrifier" Mirallas. Mais cela n'empêcha pas Hernanes de s'offrir un petit solo dans le rectangle belge à la 79-ème, et de crucifier Bailly d'un imparable envoi du pied gauche: 1-0.

Les Belges ne pouvaient plus espérer grand chose, d'autant qu'ils perdirent encore Fellaini, également exclu, mais pour des raisons qui échappèrent à tout un chacun. Le Brésil en profita pour inscrire un 2e goal par Jo, justement annulé pour hors-jeu.

Le score final est donc serré, mais le bilan des cartes est lourd: deux rouges (Kompany et Fellaini) et deux jaunes (Mirallas, Pocognoli). L'autre rencontre du groupe, Chine - Nouvelle-Zélande, débute à 13h45 belges dans le même stade de Shenyang.

Prochain match des espoirs belges (- 23 ans): ce dimanche 10 août à 13h45, heure de Bruxelles, contre la Chine. Kompany sera suspendu, au même titre que Fellaini, qui devait de toute façon rentrer à Liège pour affronter Liverpool au 3e et dernier tour préliminaire de la Ligue des Champions.

LE LIVE

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous