Un succès face aux Portugaises permettrait à la Belgique de terminer pour la première fois de son histoire une campagne qualificative par un sans-faute.

Après avoir écarté la Finlande jeudi (82-47), la Belgique devra faire face à une équipe du Portugal qui n'aura rien à perdre samedi. "Je m'attends au même style d'opposition que face à la Finlande", a confié Philip Mestdagh, le sélectionneur national, vendredi en conférence de presse virtuelle. "Nous allons affronter une équipe très agressive et physique. Le plus important sera de rapidement de creuser un gros écart pour leur enlever leur motivation."

Leur qualification déjà en poche, les Cats restent cependant motivées à l'idée de terminer leur campagne qualificative avec six victoires en autant de rencontres. Ce qui constituerait une grande première dans l'histoire du basket féminin belge. "Ce serait beau d'écrire l'histoire mais c'est aussi une question de fierté. Ce match contre le Portugal est important et nous devons le gagner afin de rester dans une bonne dynamique en vue de l'Euro et des Jeux Olympiques", a ajouté Antonia Delaere, l'ailière des Belgian Cats.

Un six sur six permettrait aussi à la Belgique de figurer dans le pot 1 lors du tirage au sort de l'Euro 2021 le 8 mars prochain. "J'aimerais jouer directement à Valence (où se déroulera la phase finale, ndlr) qu'à Strasbourg car cela nous évitera de voyager et perdre un jour de repos", a souligné Philip Mestdagh.

Privé de Julie Allemand (aducteurs) et Kyara Linskens (genou), blessées, pour cette fenêtre internationale, Philip Mestdagh a aligné Ann Wauters qui a pu reprendre du rythme en jouant 20 minutes jeudi et la jeune Billie Massey dans le secteur intérieur. "Ann se sent bien et il est important de profiter de ces matches officiels pour lui donner du rythme. En ce qui concerne Billie, elle confirme ce qu'elle avait déjà montré lors de la bulle en novembre."

Deux bonnes nouvelles, d'autant plus que Linskens ne devrait pas revenir avant le mois de mai et que le dossier de la naturalisation de Celeste Trahan-Davis est au point mort. "Kyara pourra reprendre la course la semaine prochaine et devrait être à 100% pour le début de la préparation pour l'Euro et les JO. Elle espère pouvoir reprendre un peu de rythme lors de la fin de saison en Belgique après la rupture de son contrat en Italie. Pour Celeste, le fait qu'elle a quitté les Castors Braine pour Valence a compliqué le dossier, surtout qu'elle n'a plus d'adresse en Belgique."