Omnisports

Les choses sérieuses commencent

Publié le - Mis à jour le

Après une interminable et parfois ennuyeuse première phase par poules, les choses sérieuses commencent vraiment mardi en SuproLigue de basket-ball messieurs avec les huitièmes de finale qui se disputent au meilleur des trois rencontres.

Dans cette épreuve maintenant à élimination directe, Panathinaïkos, le CSKA Moscou, le Maccabi Tel-Aviv et Efes Istanbul partiront largement favoris contre Novo Mesto, Ostende, Wroclaw et Lietuvos Vilnius. D’autant qu’ils joueront le match d’appui, si nécessaire, à domicile. Une élimination de ces formations constituerait même un événement. Elles ont dominé aisément la première partie et semblent en mesure de confirmer face à des équipes a priori plus faibles. Seuls les Belges peuvent faire douter Moscou, mais à la condition d’évoluer comme en début de saison, époque où ils surprenaient tout le monde.

Une chose est sûre, le Maccabi Tel-Aviv et le Panathinaïkos apparaissent au-dessus du lot. Le Maccabi n’a perdu que trois fois et Athènes cinq. Et encore pour les Grecs, tenants du titre, il y a eu un début de saison difficile en raison d’un jeu pas encore en place. Désormais, tout va bien et il semble certain qu’ils ne laisseront pas échapper la qualification.

La tâche s’annonce un peu moins moins évidente pour Ulker Istanbul et Iraklis Salonique, même si eux aussi disposent de l’avantage de la salle lors de l’éventuelle troisième rencontre. Face à Pesaro qui y croit dur comme fer, et Alba Berlin, les Turques et les Grecs devront jouer à leur meilleur niveau s’ils veulent passer.

Enfin, les matches les plus indécis opposeront les Yougoslaves du Partizan Belgrade à Villeurbanne et les Croates de Split à Pau-Orthez. Les deux formations françaises ont été plutôt irrégulières lors de la phase initiale, mais elles ont souvent réussi de grands matches quand l’enjeu ou l’adversaire étaient importants. Si Villeurbanne, qui ne compte qu’une seule défaite dans son championnat, arrive en pleine confiance à ce stade de la compétition avec la ferme intention de disputer la Finale à quatre à Paris, Pau-Orthez se présente en revanche lourdement handicapé. Le Roumain Gheorge Muresan (2,31 m) blessé (genou) sera absent et l’incertitude pèse sur le second pivot, l’Américain Jason Lawson, qui souffre d’arthrose.

(AFP)

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous