Tennis de table

Championnats d'Europe en Serbie

BELGRADE Nos Diables ont renoué avec la victoire au baromètre de leur leader Jean-Michel Saive qui, après deux défaites à la belle face à ses deux coéquipier et ex-coéquipier de la Villette Samsonov et Chila, dans les matches de dimanche contre la Biélorussie (huitièmes de finale) et la France (places 9 à 16).

En battant la Slovaquie par 3-2, la Belgique assure ainsi son maintien en Premier Division de ces championnats d'Europe, au terme d'un duel très serré également marqué par le réveil de Bratanov. Dans le premier simple, Jean-Mi s'est facilement imposé au leader adverse Serada en trois sets. La partie était pourtant loin d'être gagnée, car Bratanov n'a pas fait le poids devant Pistej, autre ancien joueur carolo qui l'emportait lui aussi en trois manches. Et comme Philippe Saive se fit ensuite surprendre par Bardon à la belle (11-5), le sort du match allait dépendre du match qui aurait dû opposer les deux leaders. Du côté belge, on avait inversé les positions, et ce fut à Bratanov d'affronter le poids de la responsabilité. L'ancien joueur de Caen allait causer la surprise en dominant un Serada qui mena pourtant par deux sets à un (7-11, 11-7 et 8-11) avant égalisation par 11-8 et une belle menée avec autorité: 11-6.

Restait à décrocher le point de la victoire, tâche dont l'aîné des Saive s'aquitait non sans sueur face à un Pistej accrocheur, qui réussissait à sauver un set après avoir perdu le premier de justesse. L'essentiel était sauf et, plus tard dans la soirée, la Belgique s'inclina devant le Portugal par 3-1, terminant ainsi à la quatorzième place, précédant les deux formations reléguées, la Slovaquie et, grosse surprise, la République tchèque. Notons que ni Jean-Mi (repos) ni Vostès (contracture à la cuisse) n'ont joué ce dernier match, Philippe Saive ayant sauvé l'honneur face à Freitas. Vitta a logiquement perdu ses deux duels et Bratanov le 3e.

Bravo aux Diablesses !

Chez nos représentantes, l'essentiel avait été assuré dès la veille avec cette victoire presque miraculeuse face aux Anglaises qui, après avoir enlevé les deux premiers simples en ne concédant qu'un set, avaient le champ libre. Grâce à Laurence Junker qui gagnait son duel face à la troisième joueuse adverse Parker (11-9, 12-10, 6-11 et 11-8), l'espoir revint dans le camp belge. Opdencamp allait alors battre au cinquiè- me set Lower qui avait initialement administré une raclée à Ozer (14-12, 11-6, 5-11, 9-11 et 11-8). Dans le match décisif, celle-ci fit de même avec Sibley qui avait battu sa coéquipière précitée par 3-1. Le duel fut carrément bouclé en trois manches (11-4, 11-8 et 12-10). Un miracle de plus pour nos Diablesses qui bouclent le tournoi à la douzième place après deux défaites sans plus de conséquence face à la République tchèque (3-0) et la Roumanie (3-1).