Ayant reçu plusieurs propositions après leur cinquième place en finale du relais 4x400 m des Jeux Olympiques de Pékin, les frères Jonathan et Kevin Borlée ont décidé de tenter l'aventure américaine. Ils envisagent de passer six mois, à partir du 5 janvier, à la Florida State University (FSU). S'ils réussissent les examens d'entrée, ils bénéficieront d'une bourse de 25.000 dollars pour continuer à s'entraîner et à étudier en Floride.

L'absence d'infrastructure de qualité en Communauté française a pesé dans leur choix mais leur séjour aux Etats-Unis est organisé en bonne entente avec la fédération et le Comité olympique belge (COIB).

Leur coach et père, Jacques Borlée, a d'ailleurs pris des contacts pour permettre aux autres athlètes de l'équipe belge du 4x400 mètres relais de s'entrainer également aux Etats-Unis à l'occasion de stage. Pour fixer leur choix après avoir reçu plusieurs propositions d'universités américaines, les frères Borlée se sont rendus deux jours en visite à la FSU. Ils sont revenus ébahis par la qualité des infrastructures offertes aux athlètes universitaires, et conquis par la mentalité de leur futur staff d'encadrement. "Ils ont fait tout pour nous mettre à l'aise et si on avait un peu d'appréhension en partant, nous n'avons plus aucune crainte depuis notre visite", résume Jonathan Borlée.

Les frères Borlée prévoient de séjourner à la FSU de janvier à juin 2009, et décideront ensuite s'ils prolongent ou non cette expérience. Ils ont choisi la FSU pour la réputation d'excellence de cette université dans l'athlétisme, pour éviter les trop grands décalages horaires avec la Belgique (la Floride est sur la côte Est), et pour l'entente qu'ils ont noué avec l'entraîneur américain. La Floride, avec son climat constant autour des 25 degrés, leur permettra également de s'entraîner dans de meilleures conditions qu'en Belgique.

Ils bénéficieront à la FSU d'infrastructures de pointe, avec du matériel alors qu'actuellement, comme il n'y a aucune infrastructure indoor en Communauté française, ils doivent s'entraîner à Gand tout en suivant un enseignement universitaire à Louvain-la-Neuve.

"Nous avons toujours eu un dialogue très constructif avec l'UCL, où on reconnait l'excellence en sport. Mon désir profond est qu'ils restent en Belgique mais vu ces difficultés d'infrastructures et notre volonté de progresser encore, nous avons décidé de répondre à l'appel du pied des universités américaines", commente Jacques Borlée.

Pour ces six mois, la FSU propose aux frères Borlée une bourse de 25.000 dollars pour couvrir leurs frais. Ils suivront un enseignement de qualité - Jonathan étudie les sciences économiques et Kevin la kinésithérapie - et bénéficieront d'un suivi sportif dans la continuité de ce que leur père met en place en Belgique, les contacts étant très positifs entre le staff américain et l'entourage des deux athlètes. L'UCL s'est assuré de la validité des passerelles entre les deux universités, et continuera à suivre ses deux étudiants au niveau psychologique et physiologique.

Le départ des frères Borlée pour la Floride est cependant soumis à une condition: ils doivent réussir l'examen d'entrée de la NCCA (National Collegiate Athletic Association) ainsi que le TOEFL, l'examen linguistique standard. S'ils y parviennent, ils s'envoleront le 5 janvier.