Les Lakers conservent ainsi leur titre, décroché l'année dernière contre Orlando, face à Boston qui les avait battus lors de la finale 2008, précédent épisode de leur légendaire rivalité.

Avec ce seizième titre, les Lakers se rapprochent à une longueur du record de titres qui appartient toujours aux Celtics. Les Lakers deviennent la septième équipe de l'histoire à remporter le titre après avoir été mené 3 à 2 en finale. Ils ont renversé la vapeur à domicile où ils ont gagné les deux derniers matches, profitant de l'avantage du terrain obtenu en terminant la saison régulière avec un meilleur bilan que Boston.

Sur un plan individuel, il s'agit du cinquième sacre de Kobe Bryant, qui s'approche à une longueur de Michael Jordan. Il a fêté l'événement en marquant 23 points. Notre compatriote Didier Mbenga, qui n'aura finalement joué que 3 minutes sur les 7 rencontres, n'a pas quitté le banc.

Boston a mené 40 à 34 puis 57 à 53 à l'entame du quatrième quart temps avant que les Lakers ne l'emportent grâce aux omniprésents Kobe Bryant (23 points) et Ron Artest (20 points).

Le mythique entraîneur Phil Jackson remporte lui son onzième titre, un record. Jeudi, il a gagné son 225e match de play-offs, une marque atteinte par aucun autre entraîneur dans aucun des quatre grands sports américains.