Plus question de passer par de savants calculs d'apothicaires ou de chercher le point de bonus. La Coupe du Monde aborde ce week-end le virage décisif des quarts de finale où seuls les vainqueurs resteront en course alors que les battus quitteront l'Australie.

L'affiche des quarts de finale propose deux oppositions a priori déséquilibrées à Brisbane: Australie - Ecosse et Angleterre - Pays de Galles. A Melbourne, elle annonce deux chocs très indécis entre vieilles connaissances: Nouvelle-Zélande - Afrique du Sud et France - Irlande.

La 63e confrontation entre les All Blacks et les Springboks s'annonce somptueuse et sulfureuse. Considérés comme les favoris pour le titre, juste derrière l'Angleterre, les Néo-Zélandais ont affiché quelques faiblesses face aux Gallois, finalement battus 53-37. Dans le même temps, les Boks ont semblé en nets progrès depuis leur défaite face à l'Angleterre (25-9). Privés de leur emblématique 3e ligne Van Niekerk, les Sud-Africains, invaincus face aux All Blacks en Coupe du Monde, tenteront de profiter des lacunes de leurs adversaires au milieu de terrain pour mettre fin à une série de six défaites consécutives en 3 ans.

Le 78e duel France - Irlande s'annonce également très serré. L'Irlande, qui rêve d'accéder pour la première fois aux demi-finales, vient d'enchaîner deux matches décisifs en l'espace de deux semaines (victoire 16-15 sur l'Argentine et défaite 17-16 face à l'Australie). Pendant ce temps, les Français, qui avaient déjà assuré leur qualification, avaient choisi de ménager leurs titulaires pour bien préparer ce rendez-vous.

Dernier vainqueur en date de l'Irlande, l'Australie, tenante du titre, aborde son match face à l'Ecosse dans des conditions délicates, après une semaine marquée par une campagne de presse et la prise de position de certains anciens Wallabies, comme Farr-Jones et Campese, réclamant, entre autres, la mise à l'écart du capitaine George Gregan.

Comme l'Australie, l'Angleterre paraît à l'abri de toute mauvaise surprise, face aux Gallois dont le dernier succès face au XV à la Rose remonte à 99. Mais, pour accéder au dernier carré, les Anglais, dont certaines certitudes ont été ébranlées par les Samoans, devront impérativement élever leur niveau de jeu. Surtout, l'Angleterre devra trouver le moyen de dompter l'enthousiasme des Gallois. Au passage, cette rencontre devrait permettre de situer le potentiel réel de l'équipe anglaise.

© Les Sports 2003