Lindsay Vonn est devenue dimanche l’Américaine la plus capée en Coupe du Monde de ski alpin, grâce au 19e succès de sa carrière obtenu en super-G à Tarvisio, qui la rapproche d’un nouveau grand Globe de cristal.

La double championne du monde avait égalé au début du mois le record de 18 succès établi par Tamara Mckinley dans les années 80. Dorénavant, Vonn est à la poursuite de son compatriote Bode Miller, qui compte 31 victoires, mais n’a pas fait bouger le compteur cette saison.

Le temps joue en faveur de la jeune femme, âgée de 24 ans, soit sept de moins que le "Kid de Franconia". "L’étape de Tarvisio a été super, avec également deux places de deuxième et beaucoup de points emmagasinés pour le classement général", a résumé l’ex-miss Kildow, qui a terminé devant la Suissese Fabienne Suter et la Slovène Tina Maze.

Avec 299 points d’avance sur l’Allemande Maria Riesch, seulement 17e dimanche, la native du Minnesota peut être tranquille. Le grand Globe de cristal ne devrait pas quitter la vitrine de sa maison de Park City, d’autant que la prochaine étape, inédite, dans la station bulgare de Bansko, propose deux descentes et un super-G.

Fabienne Suter est bien consciente de cette supériorité : "Nadia Fanchini et moi-même pouvons certes gagner la Coupe du Monde de super-G. Mais Vonn est vraiment la plus forte. On l’a bien vu aujourd’hui, avec l’écart enregistré sur une piste facile."

Vonn est tellement au-dessus que le handicap de courir avec une attelle à la main droite est même passé au second plan.

Si Vonn a facilement dominé ses rivales, elle le doit aussi à la sortie de piste d’Anja Pärson. La Suédoise, nettement devant jusqu’au 3e chrono intermédiaire grâce à ses qualités de glisseuse, a mal négocié une porte dans la partie finale.