Lindsey Vonn a de quoi adorer Lake Louise, où démarrent vendredi les premières épreuves de vitesse de la saison pour les dames: c’est là que l’Américaine a remporté sa première victoire en Coupe du monde en 2004 et n’a cessé d’y enrichir son palmarès depuis.

Que ce soit en tant que Miss Kildow ou Mrs Vonn, l’Américaine de 24 ans a pris l’habitude de faire le plein de points dans les Rocheuses canadiennes. Elle compte quatre victoires en descente, une par année depuis sa première en décembre2004, et trois autres podiums en descente et super-G.

"Je me sens vraiment détendue ici, j’adore cette pente", raconte la meilleure skieuse de la saison passée, évidente grande favorite des deux descentes vendredi et samedi et du super-G de dimanche. "Je n’ai quasiment pas à inspecter la piste, je la connais comme le fond de ma poche".

Vonn n’a surpris personne en signant le meilleur temps de l’entraînement mercredi devant la Suédoise Anja Paerson.

Si ce n’est une douleur au genou gauche, reste d’une chute à l’entraînement au Colorado, la reine de la vitesse est arrivée d’autant plus détendue à Lake Louise qu’elle a entamé en fanfare la saison, avec une première victoire en slalom à Levi (Finlande) mi-novembre, une discipline où elle n’avait jamais brillé auparavant.

Götschl ou Riesh

Sauf accident, elle devrait récupérer ce week-end la tête du classement général, que lui a soufflée la Finlandaise Tanja Poutiainen à Aspen la semaine dernière. "Mon but est de défendre mon titre au classement général et celui de la descente."

Dans l’ombre de Vonn, sa copine, l’Allemande Maria Riesch, gagnante d’une descente en 2006 et deuxième du super-G l’an dernier, est aussi l’une des prétendantes, tout comme l’Autrichienne Renate Götschl. (AFP)