© EPA

Omnisports

Lyon sous emprise allemande

Christian Simonart

Publié le - Mis à jour le

Envoyé spécial à Lyon

Comme à Bruxelles voici trois semaines, c'est l'élite du saut d'obstacles qui s'était retrouvée sur les bords du Rhône pour participer à la troisième édition de l'Equita'Lyon. Et comme l'an dernier, c'est l'Allemagne qui est repartie avec le trophée le plus prisé. Celui du Grand Prix !

Après Marcus Ehning en 2006, c'est effectivement Meredith Michaels-Beerbaum qui est venue ajouter son nom au palmarès de l'épreuve lyonnaise. Un titre de championne d'Europe, une victoire dans le GP d'Arezzo et maintenant, une autre, dans celui de Lyon, tout réussit à l'amazone allemande en 2007.

Plus globalement, c'est toute l'Allemagne qui émerge en cette fin d'année à titre individuel. Faut-il le rappeler, c'est Ludger Beerbaum qui a remporté le Grand Prix de l'Audi Equestrian Masters à Bruxelles. Dans la foulée, il ravissait la première place mondiale à sa belle-soeur... Meredith Michaels-Beerbaum. Détrôné à Lyon, Marcus Ehning s'en sort lui avec le titre de meilleur cavalier du concours et, en cadeau, un magnifique van dont il trouvera certainement l'utilité.

Hier, les 5 000 spectateurs lyonnais auront apprécié le spectacle offert par les 42 cavaliers engagés sur le parcours dessiné de main de maître par le chef de piste... allemand Frank Rothenberger. Edwina Alexander était la première à obtenir sa qualification pour le barrage. L'Australienne était ensuite imitée par deux autres cavalières, notre compatriote Judy-Ann Melchior et... l'Allemande Meredith Michaels-Beerbaum.

Onze au barrage

Au total, onze couples allaient se retrouver au barrage dont Patrick Mc Entee, à nouveau très régulier. Pas de trace en revanche de Jos Lansink, fautif sur le dernier obstacle, de Rodrigo Pessoa ou de Ludger Beerbaum...

Troisième à s'élancer, Meredith Michaels-Beerbaum améliorait de trois secondes le chrono de Judy-Ann Melchior, elle aussi sans faute. Personne ne parviendra à prendre la championne d'Europe de vitesse. Pas même Marcus Ehning.

"Je suis fière d'avoir gagné ce Grand Prix", soulignait la lauréate depuis l'aéroport. "J'adore ce concours, j'y suis venue pour la première fois l'an dernier et je m'étais classée en deuxième position. J'avais forcément envie d'une revanche sur Marcus (Ehning)... Vu l'identité des cavaliers qui me suivaient, je devais prendre un maximum de risques et cela m'a réussi. The Sixth Sense (Thomas Frühmann) et Sandro Boy (Marcus Ehning) ne sont pas des chevaux qui ont l'habitude de trainer en chemin !"

Meredith Michaels-Beerbaum reviendra dans le futur à Lyon "sans aucun doute, l'un des meilleurs concours au monde".

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous