Le marathon, une histoire qui débute en 490 avant J.-C.

Même ceux qui ne s’intéressent pas à l’athlétisme connaissent la légende de cette épreuve, créée en 1896 lors des premiers Jeux Olympiques modernes organisés à Athènes. Les 42,195 km qui constituent la distance réglementaire et officielle du marathon correspondent à la distance qui sépare le village de Marathon de la ville d’Athènes, en Grèce. Distance qui, selon la légende, aurait été parcourue au pas de course par le messager grec Phidippidès pour annoncer la victoire des Grecs contre les Perses, en 490 avant J.-C. - le pauvre homme serait mort à l’arrivée après avoir délivré son message.

Près de 24 siècles plus tard, c’est la ville de Boston qui fit figure de pionnière puisqu’elle organisa, dès 1897, le premier "marathon" urbain après les JO de 1896, une course partant de la périphérie de la ville pour rejoindre le centre de Boston après… 39,4 km seulement - le marathon de Boston n’adoptera la distance réglementaire qu’en 1924. Aujourd’hui, le marathon de Boston (organisé en avril) est l’un des plus prestigieux du circuit, faisant partie des six "World Marathon Majors", au même titre que Tokyo (février), Londres (avril), Berlin (septembre), Chicago (octobre) et New York (novembre).

Précisions enfin que pour être "officiel", un marathon doit répondre aux deux exigences suivantes : la différence d’altitude entre le départ et l’arrivée doit être inférieure à 42 m ; et les deux points (départ et arrivée) doivent être distants d’au maximum 21 km, pour éviter de bénéficier d’un vent de dos sur la majeure partie du parcours.