Les deux premiers en lice seront Peter Genyn et Roger Habsch, les numéros 1 et 2 mondiaux de la catégorie T51 en fauteuil roulant, le premier détenant même le record du… monde du 100 m en 19.75. Anne Zagré retrouvera ensuite, sur 100 m haies, une piste où elle a établi dernièrement un chrono de 13.07 avec… trop de vent. Son chrono de 13.11 à Bydgozscz était, lui, bien homologable et constitue sa meilleure perf de l’année. Revenue après une blessure à la cheville, Claire Orcel espère, pour sa part, conclure son concours de hauteur à 1,90 m ou plus à l’occasion de sa première participation au Mémorial. 

Dans la ligne droite, les deux sprinteuses belges les plus rapides du moment sur 100 m, Rani Rosius et Cynthia Bolingo, batailleront avec quelques concurrentes étrangères, un contexte peut-être propice à aller chercher un nouveau record personnel (11.39 et 11.57 respectivement). Sur 1 500 m, Ismaël Debjani va tenter de profiter d’une course rapide, emmenée par Jakob Ingebrigtsen, pour signer l’un de ses meilleurs chronos, lui qui détient le record national en 3.33.70. Isaac Kimeli possède, lui, une référence plus modeste (3.36.51) qu’il espère au minimum approcher. Sur 400 m, Camille Laus (51.49) et Paulien Couckuyt (52.98) espèrent faire fructifier leur forme alors que Margo Van Puyvelde sera la troisième membre des Belgian Cheetahs présente. Jonathan Borlée, retapé à temps, et Julien Watrin seront les représentants des Belgian Tornados sur 200 m où le second peut espérer descendre sous les 21 secondes. Quant à Renée Eykens et Elise Vanderelst, elles sont inscrites dans une course très rapide où elles seront sans doute livrées à elles-mêmes.