Alors que le monde est confronté depuis des mois avec la pandémie de coronavirus, 36 % des personnes interrogées dans le cadre du sondage d'opinion national pensent que les Jeux d'été devraient être à nouveau reportés, tandis que 33 % d'entre elles ont déclaré qu'ils devraient être purement et simplement annulés.

A un an de l'ouverture prévue des Jeux Olympiques, 75 % des personnes interrogées sont favorables à un nouveau report des Jeux ou à leur annulation, car elles estiment que le virus ne pourra pas être maîtrisé de si tôt. Pour 12 % c'est la raison principale de leur position, ils déclarent que le gouvernement devrait donner la priorité à sa lutte contre la propagation du virus au Japon. Quelque 5 % des personnes sondées ont cité l'augmentation des coûts d'organisation de l'événement pour justifier leur position hostile à la tenue des JO.

Le 24 mars le Comité international olympique (CIO) en accord avec le comité d'organisation et les autorités japonaises ont annoncé le report des Jeux Olympiques de Tokyo prévus du 24 juillet au 9 août 2020 en raison du Covid-19. Le 30 mars, les JO étaient officiellement reprogrammés du 23 juillet au 8 août 2021.

L'enquête téléphonique de vendredi a révélé que 59 % des personnes interrogées étaient mécontentes de la manière dont le gouvernement japonais gérait la pandémie. Alors que le taux d'approbation du cabinet d'Abe s'élève à 38 %, contre 36 % il y a un mois, 66 % pensent que le gouvernement devrait à nouveau déclarer l'état d'urgence en réponse à la récente augmentation du nombre de nouveaux cas de virus à Tokyo et ailleurs. Le taux de désapprobation s'élève à 48 %, soit une baisse de 1 point par rapport à l'enquête précédente.

Depuis que le gouvernement a levé l'état d'urgence le 25 mai dernier, Tokyo et certaines autres zones urbaines ont enregistré des records de nouvelles infections en une seule journée. Cela n'a pas empêché les autorités à lancer mercredi un programme de subventions visant à stimuler les voyages à l'intérieur du Japon.