Mondiaux de Berlin: La plus grosse délégation belge de l’histoire
© Photonews

Omnisports

Mondiaux de Berlin: La plus grosse délégation belge de l’histoire

(D’après Belga)

Publié le - Mis à jour le

Vingt-trois athlètes belges disputeront ces championnats du monde d’athlétisme entre le 15 et le 23 août à Berlin. Dix-sept athlètes seront engagés dans les épreuves individuelles, tandis que deux équipes de relais (4x100 féminin et 4x400 masculin) fouleront la piste du stade Olympique de Berlin.

Les ambitions belges seront mesurées cette année à Berlin sans Tia Hellebaut ni Kim Gevaert. "Au niveau de la fédération, l’objectif sera de voir la Belgique terminer dans le "Top 16" des nations européennes", explique Christian Maigret, à la tête de la délégation belge. "L’an dernier, nous avions terminé 13e nation européenne aux Jeux de Pékin mais, vu les départs de Kim Gevaert et Tia Hellebaut et la blessure de Jonathan Borlée, nous sommes revenus à un objectif plus réaliste. Nous espérons que les athlètes amélioreront leurs records personnels et qu’il y aura une ou deux qualifications pour une finale."

Chez les dames, les relayeuses du 4x100m doivent composer avec le départ de Kim Gevaert, remplacée par la jeune Anne Zagré, récemment sacrée championne d’Europe juniors du 100 m haies. Chez les messieurs, l’équipe du 4x400 m, 5e des JO de Pékin, devra se passer de Jonathan Borlée, le recordman de Belgique du 400 m (44.78), dont la saison est terminée à cause d’une fracture du pied droit. "Avec Jonathan, on aurait pu viser une médaille", déclare Jacques Borlée, l’entraîneur du relais 4x400 masculin, qui sera composé d’Antoine Gillet, Cedric Van Branteghem, Nils Duerinck et Kevin Borlée.

Cédric Van Branteghem, 30 ans, est le plus âgé de la sélection belge. Il a été désigné "capitaine d’équipe". "C’est un rôle que je suis prêt à remplir. Je serai disponible si on a quelque chose à me demander", déclare le Gantois. "Je vais aussi m’efforcer de maintenir un bon esprit dans l’équipe. Certains battront leur record personnel mais seront quand même éliminés au 1er tour. Il y aura des déceptions, c’est certain. Je tenterai de faire en sorte que cela n’ait pas une mauvaise influence sur le reste de l’équipe. J’espère qu’il y aura un esprit positif, et que, même éliminés, les athlètes seront dans le stade pour supporter les autres Belges. On ne sera pas en vacances à Berlin", a-t-il ajouté.

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous