Omnisports

Ostende a relevé le défi

HUGUES FERON

Publié le - Mis à jour le

Trois semaines. C'est le laps de temps laissé à la ville d'Ostende pour organiser les championnats du monde de cross-country. Soit une manifestation de très grande envergure, puisque les organisateurs attendent pas moins de 70 délégations nationales pour un total de plus de 1.200 athlètes, ainsi que 15 ou 20.000 spectateurs sur les deux jours à l'hippodrome Wellington.

Prévus dans un premier temps dans la capitale irlandaise de Dublin, ces championnats ont dû être déplacés en dernière minute par la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF), pour cause d'épidémie de fièvre aphteuse.

La Fédération belge d'athlétisme a alors spontanément présenté la candidature de Bruxelles. Après quelques jours en ce début de mois de mars, il s'est cependant avéré que la capitale belge n'était pas le choix idéal pour un remplacement au pied levé. Comment tracer en aussi peu de temps un parcours digne de ce nom? Où héberger les différentes délégations, de préférence à proximité de la compétition? Comment faire coïncider en un même périmètre les deux éléments précités, ainsi que les facilités de transport et de communication? Une équation à nombreuses inconnues difficile à résoudre

30 MILLIONS POUR L'HORECA

«La ville d'Ostende était la solution idéale. Depuis quatre ans, les championnats de Belgique sont organisés à l'hippodrome Wellington, un endroit qui satisfait à tous les critères requis pour une compétition internationale, à proximité de l'aéroport, de la gare, de nombreux hôtels confortables pour les délégations, avec un espace nettement suffisant et une vue imprenable pour les spectateurs»,

explique Philippe Housiaux, vice-président de la Fédération belge et président de l'Aile francophone d'athlétisme.

«Pour répondre aux desiderata de l'IAAF, nous avons juste transformé quelque peu le parcours du championnat de Belgique en essayant de le vallonner un peu plus. L'organisation y est parfaitement rôdée, l'hippodrome Wellington accueillant d'ailleurs à nouveau les championnats de Belgique lors des deux prochaines années».

Du côté d'Ostende, les autorités se réjouissent bien évidemment de l'organisation d'un tel événement. Le vice-premier ministre Johan Vande Lanotte (également Conseiller Communal et directeur de l'école de jeunes du club de basket d'Ostende) signalait pour sa part qu'un «petit » budget fédéral avait été dégagé pour aider l'organisation de ces championnats, améliorant l'image de la Belgique et d'Ostende en particulier!

Quoi qu'il en soit, les retombées économiques seront intéressantes pour la ville côtière, qui tente de développer d'autres aspects du tourisme.

«Ostende se spécialise dans le tourisme de Congrès, ainsi que dans l'organisation de mega-événements culturels ou sportifs. Concert de Michaël Jackson avec 60.000 personnes il y a 4 ans, manche annuelle de beach volley, championnat d'Europe de Finn (voile), candidature pour les championnats du monde de sauvetage en mer 2004 (4.000 athlètes), À chaque fois, cela entraîne des retombées importantes pour le secteur Horeca», commente Peter Craeymeersch, directeur marketing du Tourisme d'Ostende.

«Concernant ces championnats du monde, nous estimons les retombées financières à plus de 30 millions FB (750.000 euros). Dont plus de 20 millions en logement des délégations (dont l'IAAF, dans le luxueux Thermae Palace), sans compter les spectateurs qui rejoindront la côte»

Bref, une véritable aubaine pour la ville d'Ostende, qui compte bien en profiter, tout en prouvant qu'elle peut être à la hauteur d'un tel événement.

36 Belges pour succéder à Mourhit


Pour ces championnats du monde qui se déroulent dans notre pays, la Fédération Belge a sélectionné 36 cross(wo)men en juniors et seniors, soit le maximum de places possible. Ce qui n'aurait sans doute pas été le cas pour un déplacement à l'étranger, par souci d'économies...

Seniors: Mourhit, Van Hooste, Walem, Van Den Eede, Van Rie, Vanderstraeten.
Seniores: Smolders, De Croock, Beckers, Van Damme, Lallemand, Sluysmans.
Cross court hommes: Vandewiele, Jansen, Desmet, Essaadi, Grammens, Compernolle.
Cross court dames: Baouf, Van den Bempt, Statkuviene, Debaets, Offergeld, Deroubaix.
Juniors: Stessens, Verleyen, Desmet, Barbier, Collot, Sollier.
Juniores: Geens, Hofmans, Luxem, Schreurs, Delameillieure, Christiaens.

Les vainqueurs belges:
Messieurs: De Bec (1974), Schots (1977), Mourhit (2000, premier européen depuis 15 ans).
Dames: néant.

© La Libre Belgique 2001

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous