Après une première édition organisée en 2007 à Zandhoven et remportée par Rodrigo Pessoa (Rufus), le Jumping international d’Anvers s’était doté d’une quatrième étoile en 2008 pour son grand retour dans la Métropole, à 800 mètres de la Grand Place et à seulement une foulée de l’Escaut. Dans ce décor inédit et dépaysant, Dominique Hendrickx (An Sidec) avait créé la surprise en s’imposant dans le Grand Prix devant des cavaliers de la trempe de Rodrigo Pessoa, Jessica Kürten, Laura Kraut et autre Jos Lansink.

Les organisateurs remettent le couvert en cette fin de semaine (avec quinze jours d’avance sur l’édition 2008) et peuvent à nouveau s’appuyer sur un plateau de très grande qualité emmené par Eric Lamaze en personne, lequel se déplacera avec Hickstead. "Le champion olympique sera effectivement de la partie, se réjouit Stanny Van Paesschen. Le champion du monde et vice-champion d’Europe (Jos Lansink) sera également présent au même titre que Laura Kraut, championne olympique par équipe, Michel Robert, vainqueur de la finale du "Rolex Top 10" et de Ludo Philippaerts, lauréat de l’épreuve Coupe du monde de Malines. A ceux-là, il faut encore ajouter Daniel Deusser et Edwina Alexander, ce qui nous donnera une compétition très ouverte. Il faut d’ailleurs signaler que le jumping est déjà victime de son succès puisque plusieurs cavaliers - comme Christian Ahlmann - figurent sur une liste d’attente."

Trop proche de Las Vegas

Au même titre que certains concurrents, et non des moindres (Alexander, Schröder, Zoer, Guerdat, Kraut, etc.), Ludo Philippaerts était engagé à Las Vegas le week-end dernier pour les besoins de la finale de la Coupe du monde, et ne s’alignera donc pas avec Winningmood, son cheval de tête.

"Effectivement", déplore le sextuple champion de Belgique qui fait partie du comité organisateur du jumping depuis 2008. "Anvers arrive à un mauvais moment pour moi, juste après Las Vegas. Ce n’est pas évident d’avoir des chevaux pour toutes les épreuves de la saison Je défendrai mes chances à Anvers sans Winningmood mais avec Kassini, Sam "

Cette troisième édition du CSI d’Anvers méritera d’être vécue. A noter qu’à côté des épreuves quatre étoiles figurera un CSI deux étoiles qui permettra à de nombreux cavaliers belges de s’illustrer sur les bords de l’Escaut et d’y grappiller de précieux points pour la Ranking List.

Enfin, Marc Vygh sera assisté dans sa fonction de chef de piste par Luc Musette. Pour rappel, l’an dernier, de nombreux cavaliers avaient insisté sur la difficulté du Grand Prix, très gros et très large. Le barrage ne s’était d’ailleurs disputé qu’avec deux concurrents. Dominique Hendrickx avait alors pris la mesure de Pieter Devos.