WEVELGEM Certes, samedi soir, Ostende est revenu de la banlieue courtraisienne avec un succès assez net dans les chiffres. Mais si cet écart reflète la domination des visiteurs pendant la deuxième mi- temps, il cache une prestation de piètre qualité de la part des deux équipes.

Ostende choisit de privilégier le jeu intérieur. Mais sans grand succès, et les paniers faciles, ratés, furent légion. Les Côtiers usèrent bien de leur rapidité en contre-attaque (que Biggs ponctua de quelques jolis gestes) pour tenter de se détacher mais un excellent passage de Dejaegher permit aux Wevelgemois de rester dans le coup (20-19, puis 37-36 à la pause).

Et c'est en début de 2e mi-temps que les champions en titre donnèrent le coup de reins nécessaire pour prendre le large (via un 0-10), sans que leurs opposants ne puissent trouver les ressources pour revenir, malgré les 4 fautes de Mason (remplacé par Rahier) et le choix du coach ostendais de ne pas utiliser Cizmic. `En début de 2 e mi-temps, nous avons offert à Ostende trop de paniers faciles et de contre-attaques. En 1 re période, nous n'avons commis que 4 pertes de balle, et dans les deux quarts suivants, dix...´ analysa Luc Margodt. Casteels se satisfaisait, lui, de la bonne agressivité de Stanescu, son pivot, plus en vue que Nahar. Et à la question de savoir si la réunion qui devait se tenir hier soir pourrait engendrer de gros changements, il répondit: `Il s'agit d'une réunion habituelle´, et quant à l'avenir de Mason à la côte? `On verra...´

© Les Sports 2002