Pierre-Olivier Beckers a été élu nouveau président du Comité Olympique et Interfédéral belge à l'issue de l'assemblée générale du COIB, à Bruxelles vendredi soir. Pierre-Olivier Beckers prend ainsi pour les quatre prochaines années, la succession de François Narmon, atteint par la limite d'âge. Présenté par l'Association royale belge de hockey, Pierre-Olivier Beckers a obtenu 144 voix pour 108 à son seul concurrent, Philippe Housiaux.

Marié et père de trois enfants, cet homme d'affaires de 44 ans était depuis deux ans administrateur du COIB et présidait également le Comité de Développement du Sport Belge (CDSB), le groupe des sponsors du COIB.

Administrateur-délégué et Président du Comité de direction du Groupe Delhaize, Pierre-Olivier Beckers devient le dixième président de la plus haute institution du sport en Belgique depuis la fondation du Comité Olympique Belge le 18 février 1906, ce dernier devenant le Comité Olympique et Interfédéral Belge (COIB) en décembre 1978.

Ses prédécesseurs étaient le Baron Edouard de Laveleye (1906-1923), le Comte Henri de Baillet-Latour (1923-1942), le Prince Albert de Ligne (1942-1945), Rodolphe William Seeldrayers (1945-1955), Victor Boin (1955-1965), Raoul Mollet (1965-1989), Jacques Rogge (1989-1992), Adrien Van den Eede (1992-1998) et François Narmon (1998-2004).

Philippe Housiaux, 47 ans, ex-président de la Ligue francophone d'athlétisme (LBFA), présenté par la Ligue royale belge d'athlétisme (LRBA), s'était déjà opposé sans succès à François Narmon en 1998 pour occuper le poste de président du COIB à la suite de Adrien Van den Eede.