Milwau-qui ?

La série est évidemment loin d'être terminée, mais les Bucks, candidats déclarés au titre, vont devoir très vite se ressaisir sous peine d'aller au devant d'une très énorme déconvenue, car ils ont été hors-sujet face au Magic (122-110) que beaucoup voyaient balayés en quatre matches.

Hormis Giannis Antetokounmpo (31 pts, 17 rbds, 7 passes), il a manqué de tout à Milwaukee pour tenir son rang: en premier lieu de l'impact défensif, ensuite cette fluidité collective qui, d'ordinaire, fait aussi sa force. Très limité, son jeu s'est réduit à trouver le "Greek Freak" où à arroser à longue distance en première intention (31% de réussite) sans faire tourner le ballon ni varier ses offensives.

Dans ces conditions, porté par Nikola Vucevic (35 pts, 13 rbds), le Magic s'est régalé, livrant un vrai match de play-offs. Jouant "à domicile" dans la bulle de Disney World, certes sans ses fans, il a ainsi compté jusqu'à 18 points d'avance et n'a jamais été inquiété ensuite.

Longtemps discret offensivement, Evan Fournier a ouvert son compteur à 4 min 45 du terme, sur sa 5e tentative à trois points (112-97), avant de rajouter deux banderilles létales derrière l'arc dans les trois dernières minutes (9 pts, 5 passes) sous les yeux de Bucks aux abonnés absents, sinon résignés.

"Nous devons jouer plus dur. Nous l'avons fait par instant, mais eux l'ont fait bien plus souvent. Il faut en tirer des leçons et être plus agressif dans le deuxième match", a déclaré Antetokounmpo.

"Ce n'est que le premier match, Milwaukee reste une grande équipe. On s'attend à une vraie réponse de leur part. Ils sont ici pour le titre", a rappelé Vucevic.

Le Heat déjà chaud

Fait rare cette saison quand ses matches sont serrés, mais qui arrive à point nommé, Miami a fait preuve d'une totale maîtrise dans le dernier quart-temps pour l'emporter sur Indiana (113-101), grâce à Jimmy Butler et Goran Dragic.

Le premier a inscrit dix de ses 28 points dans les quatre dernières minutes, finissant le travail du second qui a marqué 14 de ses 24 points un peu plus tôt dans cet ultime quart-temps entamé au coude-à-coude. Bam Adebayo (17 pts, 10 rbds, 6 passes) a aussi été précieux.

En face, sans Victor Oladipo sorti dès la fin du premier quart-temps après avoir été touché à oeil, TJ Warren et Malcolm Brogdon ont fait leur match (22 pts chacun), mais sans parvenir à élever leur niveau de jeu dans le money-time.