La présence de cet individu, qui aurait été invité par Pierre-Ambroise Bosse, n'a pas plu à tout le monde

Situé dans le quartier diplomatique de West Bay, à Doha, l'hôtel Retaj Al Rayyan, où résident notamment les délégations belge et française pendant la durée des championnats du monde d'athlétisme, se trouve au centre d'une drôle d'affaire qui créé beaucoup de remous chez nos voisins. En cause, la présence d'un hypnotiseur qui aurait été convié par l'ancien champion du monde du 800m Pierre-Ambroise Bosse, lequel travaille avec cet homme dans le domaine de la préparation mentale et de la gestion du stress.

Dimanche dernier, pendant que l'encadrement technique des Bleus était présent au stade Khalifa pour l'unique session du jour, cet invité un peu particulier et non-accrédité a organisé au 19e étage de l'établissement (réservé pour la France et la Belgique afin que ces deux délégations puissent y tenir leurs réunions et leurs points presse) une séance d'hypnose à laquelle ont participé plusieurs athlètes français ayant déjà terminé leur compétition. Avant tout "par curiosité", selon certains témoignages recueillis par "Le Parisien", qui a révélé l'histoire, et par "L'Equipe".

Le recordman du monde de saut à la perche Renaud Lavillenie, identifiable sur certaines vidéos ayant circulé sur les réseaux sociaux, y a participé, de même que le triple sauteur Benjamin Compaoré.

Patrick Gergès, le directeur technique national des Bleus, et André Giraud, le président de la Fédération française qui a demandé "qu'on remette de l'ordre dans la maison", n'ont pas apprécié.

"On s'expliquera sur toute cette histoire après les Mondiaux", a réagi le premier, qui n'exclut pas de prendre des sanctions et a insisté pour que les préposés à la sécurité de l'hôtel soient plus vigilants.

L'hypnotiseur, quant à lui, s'est envolé…