VINCENT BORREMANS (ARBITRE) RÉPOND: `Le froid, les trombes d'eau, la neige, le gel sont autant d'acteurs qui viennent influencer la vie d'un parcours en période hivernale. Parmi les parades à disposition d'un club, les départs avancés et les greens d'hiver entrent en action. Pour vous aider à supporter la frustration des mésaventures rencontrées sur un green d'hiver, sachez que celui-ci est surtout indispensable pour la protection des greens d'été quand ceux-ci deviennent engorgés ou quand les premières gelées se présentent. Dès que des flaques viennent garnir la surface des greens, le jeu devient impossible et le risque d'endommagement est réel. Il est donc plus sage de prévoir à l'avance de bons greens d'hiver qui, depuis le mois d'août, sont engraissés et sablés pour présenter une surface acceptable! Les meilleurs architectes de golf prévoient cette zone (50 m2 minimum) dans leur dessin de sorte que le jeu y soit tout aussi intéressant´.

© Les Sports 2002