La Britannique s’est logiquement imposée dans le Grand Prix Spécial à Caen.

Après les médailles décernées mardi à l’Allemagne, à la Grande-Bretagne et aux Pays-Bas, le dressage distribuait ce mercredi ses trois premières médailles individuelles. Déjà victorieuse du Grand Prix la veille, Charlotte Dujardin s’est imposée sans la moindre surprise avec Valegro, empochant au passage son tout premier titre mondial. Une suite logique finalement pour la Britannique après avoir remporté les Jeux olympiques et les championnats d’Europe.

Charlotte Dujardin et Valegro ont enchaîné les très bonnes notes sur la première partie de la reprise, mais une faute sur les deux temps n’a pas permis au couple de dépasser les 86,120 %. Suffisant toutefois pour décrocher la médaille d’or. "Je me suis retrouvée trop proche de la lice en fin de ligne de deux temps et c’est pour cela que nous avons commis une faute. Mais Valegro était incroyable et je suis vraiment contente de cette nouvelle médaille d’or", souriait Charlotte Dujardin à sa descente de cheval.

L’Allemande Helen Langehanenberg (Damon Hill) et sa compatriote Kristina Sprehe (Desperados FRH) complétaient le podium de ce Grand Prix Special. Les quinze meilleurs de l’épreuve se retrouveront désormais vendredi au départ du Grand Prix Freestyle, troisième et dernière épreuve de dressage, à l’issue de laquelle trois nouvelles médailles seront décernées.

Un premier résultat décevant

Un seul Belge était à l’œuvre mercredi à Caen. Engagé dans le Grade Ib en para-dressage, José Lorquet espérait redresser le tir avec Fly Over 0009 après un premier résultat décevant, lundi, en raison des conditions climatiques difficiles. Hélas, sa deuxième reprise ne s’est pas beaucoup mieux déroulée. "Mon cheval était crispé en piste", expliquait le cavalier liégeois. "J’ai essayé de le mettre en avant mais sans succès. Je tourne généralement entre 68 et 71 % et je ne peux donc pas être satisfait de mon score de 66 %. C’est dommage que cela arrive ici, au championnat du monde. Je ne monte Fly Over que depuis deux ans et nous n’avons disputé qu’une dizaine de concours ensemble. Notre marge de progression est encore importante."