© BELGA

Omnisports

Quatorze ans après !

Christian Simonart

Publié le - Mis à jour le

Voilà 14 ans que la Belgique n'avait plus été à pareille fête lors du CSI-W de Malines. Il faut en effet remonter à 1992 pour retrouver la trace de la dernière victoire belge dans l'épreuve malinoise de la Coupe du monde de jumping ! Samedi, dans un Nekkerhal surchauffé, Rudi Helsen a enfin trouvé son successeur en la personne de Dirk Demeersman, tout simplement éblouissant avec Tymoon Caloo Meerchen, un hongre alezan de 10 ans qu'il ne monte que depuis un an.

La performance réalisée par notre compatriote est effectivement de celle qui marque. Parti en quatrième position d'un Grand Prix Coupe du monde particulièrement exigeant, il fut le premier à réaliser le sans-faute. Sept combinaisons seulement parvenaient à l'imiter sur les quarante participants au départ de l'épreuve : le Brésilien Alvaro Miranda De Neto, le Suisse Steve Guerdat, l'Allemand Christian Ahlmann, le Norvégien Tony André Hansen et... les belges Jos Lansink, Judy-Ann Melchior et Patrick Mc Entee.

Dirk Demeersman fut également le premier à s'élancer dans le barrage. Nouveau sans-faute et un chrono extrêmement rapide (36.81) qui n'était plus amélioré par la suite ! "Je me donnais peu de chance mais je me suis donné à fond. Comment, d'ailleurs, peut-il en être autrement avec tel public ? Je savais que la forme de Tymoon allait en s'améliorant mais ce parcours ne lui convenait pas. Seulement, il est rapide, parfois même trop rapide..."

Melchior 4e du général

Le public du Nekkerhal a apprécié... Mieux, il a tout simplement savouré le superbe tir groupé des quatre cavaliers belges engagés dans le barrage. À côté d'un Dirk Demeersman inégalable samedi soir, Jos Lansink (Cavalor Cumano), Judy-Ann Melchior (Grande Dame Z) et Patrick Mc Entee (Ever Mury Marais Z) s'en sont en effet également sortis sans la moindre pénalité pour se classer, dans l'ordre, aux deuxième, troisième et quatrième places. Un triomphe pour le saut d'obstacles national !

Celui-ci se répercute au niveau du classement général de la Coupe du monde avec l'entrée de Dirk Demeersman en 18e position mais aussi et surtout les progressions de Jos Lansink (11e), de Patrick Mc Entee (17e) et de Judy-Ann Melchior (4e), la plus jeune amazone du circuit, qui représente les meilleurs espoirs de qualification pour la finale mondiale de Las Vegas. "Je vais tout faire pour me qualifier", déclarait la fille de Léon Melchior (20 ans) dont les performances se font de plus en plus régulières depuis quelques mois.

De son côté, Patrick Mc Entee goûtait lui aussi à l'euphorie ambiante après un parcours totalement réussi avec Ever Mury Marais Z, son cheval de tête depuis la blessure de Sherry. "Il a beaucoup progressé en un an et petit à petit, je te tente de le pousser un peu plus dans le barrage. Il y a une amélioration au niveau de la vitesse mais je reste malgré tout encore à quatre secondes du vainqueur", souriait le cavalier de Péruwelz, meilleur représentant belge dans le circuit de la Coupe du monde en 2005.

En même temps que l'épreuve phare du rendez-vous malinois, c'est la 26e édition du "Vlaanderens Kerstjumping" qui s'est clôturée en apothéose. Yolande Wauters et l'ensemble de l'équipe organisatrice ont une nouvelle fois réussi leur entreprise... et de quelle manière ! Le Memorial Eric Wauters a tout simplement confirmé lors de la semaine écoulée qu'il n'usurpait pas son statut de jumping numéro 1 en Belgique.

Tous les ingrédients étaient en effet à nouveau réunis dans les installations du Nekkerhal pour vivre une compétition inoubliable. Elle le fut au niveau sportif. Elle le fut surtout pour les 85 000 visiteurs qui se sont succédé à Malines durant cinq jours. Aucun n'a eu à regretter son déplacement. La fête était présente sur la piste et dans les tribunes. Vivement l'année prochaine !

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous