S'il est bien un choix difficile à faire dans le monde du sport, c'est celui du porte-drapeau pour les Jeux Olympiques. Désigner celui ou celle qui aura cet honneur incite généralement à faire un exercice périlleux : comparer les disciplines entre elles et déterminer l'athlète qui est le plus à même de porter haut nos couleurs pendant la cérémonie d'ouverture des Jeux.

Ce vendredi, LaLibre.be vous donne l'occasion de faire savoir qui a votre préférence et quelles sont les qualités que doit compter, à vos yeux, le porte-drapeau.

Pour vous aider, voici un passage en revue des sportifs les mieux placés à nos yeux pour avoir ce privilège :

1 TOM BOONEN (Cyclisme) : Après deux années compliquées, Tom Boonen est revenu au sommet de sa forme. Déjà vainqueur du Tour des Flandres pour la troisième fois de sa carrière, il fait figure de favori pour Paris-Roubaix, qui se déroulera dimanche. S’il doit faire partie des cinq cyclistes retenus pour la course sur route, il s’alignera pour la gagne.

2 KEVIN BORLEE (Athlétisme) : Avec son jumeau Jonathan, il fait partie des candidats à une médaille olympique sur 400m. Alors qu’il n’a pas encore 24 ans, l’athlète bruxellois peut se targuer d’un titre européen conquis en 2010 à Barcelone et d’une médaille de bronze ramenée l’an dernier des Championnats du monde de Daegu. Son frère et lui sont aussi les locomotives du relais 4x400m.

3 KIM CLIJSTERS (Tennis) : Quand elle entamera les Jeux Olympiques, la tenniswoman aura 29 ans. Elle ne fait pas mystère de ses ambitions. Un titre olympique constitue le dernier objectif majeur d’une carrière hors-norme. Victorieuse de quatre tournois du Grand Chelem, la Limbourgeoise peut aussi s’enorgueillir d’être redevenue numéro un mondial après avoir donné naissance à la petite Jada. Avec Justine Henin, aujourd’hui retirée des cours, Clijsters peut être considérée comme l’une des plus grandes sportives belges de l’histoire.

4 PHILIPPE GILBERT (Cyclisme) : Philippe Gilbert ne s’en cache pas: les Jeux Olympiques constituent l’un des grands objectifs de son année. Il sait que faire aussi bien qu’en 2011 est presque impossible mais le Remoucastrien a placé la barre tellement haut l’an dernier qu’il a été désigné, à juste titre, meilleur coureur du monde des Classiques. Parfait bilingue, le Remoucastrien est apprécié autant au nord du pays qu’au sud.

5 TIA HELLEBAUT (Athlétisme) : A 34 ans, Tia Hellebaut participera à ses troisièmes JO. Elle peut se targuer d’être montée sur la plus haute marche du podium il y a quatre ans à Pékin. Depuis, la sauteuse en hauteur a donné naissance à deux petites filles et être parvenue à revenir au sommet dans ce contexte est déjà un immense exploit.

6 ILSE HEYLEN (Judo) : Au moment des JO, elle aura 35 ans. Médaillée de bronze il y a huit ans à Athènes, la judokate est une incroyable force de la nature malgré sa petite taille. Sinon comment expliquer qu’elle soit revenue à chaque fois de plusieurs blessures graves.

7 JEAN-MICHEL SAIVE (Tennis de table) : A 42 ans, le plus grand pongiste belge de tous les temps va participer à ses septièmes Jeux Olympiques. Il détient désormais le record de participations avec l’ancien tireur François La Fortune. Celui qui fut numéro un mondial entre 1994 et 1996 a déjà été porte-drapeau de la délégation belge aux JO à deux reprises, en 1996 à Atlanta et en 2004 à Athènes.

8 JÉRÔME TRUYENS (Hockey) : Inconnu à l’échelle planétaire il y a encore six ans, le hockey belge ne cesse de monter en puissance depuis lors. En 2008, les Lions ont fait leur retour aux JO et, cet été, ils essayeront de jouer les trouble-fête. Jérôme Truyens est sans aucun doute l’une des figures emblématiques de ce groupe. La qualification historique des hockeyeuses a accentué la vague de sympathie qui entoure ce sport collectif.